Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bachir Dkhil : J’ai participé à la création du Polisario dont le seul but était la libération du Sahara du colonialisme espagnol




Dans son intervention, lors d’une conférence organisée récemment par le centre «Générations pour la culture et le civisme», Bachir Dkhil a souligné que les positions des pays occidentaux relatives à l’affaire du Sahara marocain se définissent en fonction des intérêts économiques et commerciaux et deviennent une sorte de chantage. Il a indiqué que la solution de ce conflit artificiel relève de la volonté de construire la paix, de reconnaître l’autre et des intérêts communs.
Dans son intervention sur le sujet   «Quoi de neuf dans l’affaire du Sahara marocain», le conférencier a précisé que la réconciliation effective et réelle demande un dialogue qui permette de confronter les points de vue à propos de la patrie et du patriotisme, ajoutant que le «Front populaire pour la libération de Sakia Al-Hamra et Oud Eddahab, devenu Polisario» a été fondé par des Sahraouis marocains qui voulaient lutter contre le colonialisme espagnol, alors que l’actuel Front séparatiste est une création de l’Algérie. Il a précisé que, pour l’avoir soulevé, il a été emprisonné par les valets de l’Algérie au cours des années quatre vingts.
D’Khil s’est, par ailleurs demandé : «qui représente qui  dans une pareille situation où la misère continue de  ravager les séquestrés de Tindouf ainsi que l’atteste le rapport de l’Union européenne relatif à cette situation que le Polisario exploite comme  carte de chantage ? »
Bachir qui est a été élu premier membre arabe et africain de l’Académie Royale diplomatique de Séville que dirige la cousine du roi Felipe s’est félicité de la participation du Maroc à la réunion de Genève consacrée aux aides humanitaires internationales destinées aux camps de Tindouf, considérant que cette participation s’inscrit dans le cadre de la protection par l’Etat de la dignité du citoyen.
A rappeler que cette conférence a été animée par Abdelhamid Jmahiri et Karima Khorcha, en présence notamment de Hassan Aourid et de Moustafa Bouaâzizi.

Ahmadou El-Katab
Mardi 24 Mai 2016

Lu 6353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs