Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ayant fait partie de l’opération d’identification menée dans les camps du Polisario : Mohamed Yislem Ould Al-Kouri Ould Souilem regagne la mère-patrie




Mohamed Yislem Ould Al-Kouri Ould Souilem, l’un des chioukhs de l’opération d’identification dans les camps de Tindouf, a rallié en fin de semaine la mère-patrie, le Maroc.
Arrivé dimanche soir à Dakhla, Mohamed Yislem Ould Al-Kouri Ould Souilem, Chiekh de la tribu d’Ouled Dlim, avait quitté il y a quelques mois les camps de Tindouf et s’était rendu en Espagne avant de regagner le Maroc en réponse à l’appel «la patrie est clémente et miséricordieuse».
Après avoir exprimé son loyalisme à S.M le Roi Mohammed VI et son attachement «à l’acte d’allégeance que nous avons hérité de nos parents et de nos ancêtres envers les Souverains du Maroc», il a assuré dans une déclaration à la MAP que «son retour émane de sa conviction que la seule solution au conflit du Sahara réside dans l’initiative d’autonomie qui offre aux Sahraouis la gestion de leurs propres affaires dans le cadre de la souveraineté marocaine».
Mohamed Yislem Ould Al-Kouri a noté que le Polisario est «un groupe dirigé par l’Algérie pour faire perdurer ce problème sous le couvert des slogans trompeurs d’autodétermination en vue de porter atteinte à l’intégrité du Maroc et servir les seuls intérêts des dirigeants algériens».
Evoquant la situation dans les camps de Tindouf, il a déploré «le climat d’oppression, de souffrances et d’insécurité qui règne dans ces camps et l’état de siège imposé aux populations», notant que «cette situation de tension s’est aggravée au cours des derniers mois et le Polisario multiplie les manœuvres craignant des soulèvements populaires au regard des évènements survenus en Libye et dans d’autres pays arabes».
Il a fait état de la présence «de groupes criminels et actifs dans le trafic de drogue, d’armes et de détournement d’aides humanitaires dans ces camps qui sont en grande partie incontrôlés et offrent en conséquence un lieu propice pour le développement des activités illicites de tout genre».
Mohamed Yislem Ould Al-Kouri, qui a imputé cette situation aux dirigeants de l’Algérie et du Polisario, a adressé un appel pressant «à la communauté internationale et aux pays arabes frères pour intervenir en vue de lever le siège imposé aux habitants des camps de Tindouf et leur permettre de rejoindre le Maroc et y vivre dans le cadre de l’autonomie, la seule option en mesure de résoudre ce conflit qui entrave l’intégration maghrébine et le développement des pays de la région».
Il a, par ailleurs, salué les progrès réalisés au Maroc à la faveur des décisions courageuses prises par S.M le Roi Mohammed VI, citant à cet égard la nouvelle Constitution qui a porté plusieurs réformes démocratiques dans différents domaines.
De son côté, Abdallah Al-Ghilani, l’un des proches de Mohamed Yislem Ould Al-Kouri Ould Souilem, a exprimé sa joie du retour «de l’un des membres de sa famille et l’un des chioukhs de l’opération d’identification», notant que «le seul espoir pour les habitants des camps de Tindouf est le retour à la mère-patrie, le Maroc».
Né en 1963, Mohamed Yislem Ould Al-Kouri Ould Souilem, qui travaillait dans le secteur de l’enseignement et de l’éducation, était enseignant, puis inspecteur et directeur régional. Il est marié et père de quatre enfants.

Libé
Jeudi 8 Décembre 2011

Lu 955 fois


1.Posté par benhella le 11/12/2011 02:44
je suis jeune sahraoui agé de 32 ans vivant dans le camp de tindouf en algerie,je vous demande de m'aider pour rejoindre le maroc, je cherche juste un petit travail et un petit appartement et une femme pour me marier,je vous lance cet appel pour m'aider à concrétiser mon voeu,sachant que je suis ingenieur glycol spécialisé en soutirage.salutations.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs