Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avis de tempête sur le Maroc

Sans grand risque pour le pays




Avis de tempête sur le Maroc
La tempête tropicale Melissa est au large du Maroc.  Elle est centrée à environ 440 miles à l'ouest-nord-ouest des Açores, et se déplace vers l'est-nord-est à plus de 30 mph soutenue par des vents maximums de 50 mph, selon les dernières informations de NWS National Hurricane Center.
Le Royaume est-il menacé pour autant? « Non », nous a répondu Houssein Youaabad de la Direction de la météorologie nationale. Selon lui, il y aura un affaiblissement progressif de cette tempête au cours des prochaines heures « Elle avance à une vitesse de 30 mph, un niveau plus que normal. Il y a même le fait que certaines prévisions augurent un changement de trajectoire de la tempête vers le Portugal », nous a-t-il précisé. Des pronostics que confirme le NWS qui prévoit que  Melissa devrait perdre ses caractéristiques tropicales et devenir un cyclone post-tropical.
Des propos rassurants sachant que les cyclones tropicaux sont dévastateurs, particulièrement, quand ils frappent la côte et entrent dans les terres. Une tempête tropicale peut provoquer des vents violents de force d'ouragan alors que de fortes pluies engendrent la formation de torrents et que des tornades peuvent être à l’origine de très grands dommages.
Pour Houssein Youaabad, les tempêtes tropicales deviennent de plus en plus actives à partir du Sénégal où l’air est relativement chaud. «Au Maroc et même en Mauritanie,  le temps froid affaiblit la puissance de ces tempêtes», nous a-t-il expliqué.
En effet,  le dégagement de chaleur latente causé par la condensation de vapeur d'eau en altitude demeure la source d'énergie principale d'un cyclone tropical. A tel point que les spécialistes considèrent le cyclone tropical comme une machine thermique au sens de la thermodynamique.
Un cyclone tropical doit ainsi demeurer au-dessus de l'eau chaude, qui lui apporte l'humidité atmosphérique nécessaire. Les  vents violents et la pression atmosphérique réduite au sein du cyclone stimulent l'évaporation, ce qui entretient le phénomène.
Cette tempête sera-t-elle la cause de précipitations attendues ce week-end dans plusieurs régions du Royaume ? « Non », nous a affirmé notre source. D’après elle, ces prévisions ont été déjà affirmées. Il s’agit d’un flux de nord-ouest qui a amené sur le Maroc des nuages denses accompagnés de pluies. Des précipitations qui vont  intéresser les plaines atlantiques au nord d'Essaouira et gagneraient progressivement les régions Nord, du Centre et l'Est du pays. Elles concernent également les régions du Gharb, la Chaouia, les plateaux d'Oulmès, le Saïss et les régions du Haut et Moyen Atlas. Ce temps pluvieux prévu jusqu’à dimanche sur le Nord et l'Est du pays serait suivi d’une nette amélioration la semaine prochaine.

Hassan Bentaleb
Samedi 23 Novembre 2013

Lu 2552 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs