Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aux urnes citoyens ! Rendez-vous est pris pour le 4 septembre

Pas de report des élections communales et régionales




C’est une longue rencontre qui a réuni mardi 14 juillet les leaders de l’opposition parlementaire et le ministre de l’Intérieur.
La réunion s’est déroulée à Rabat, au siège du ministère de l’Intérieur,  dans le cadre de la commission électorale ad hoc qui regroupe les représentants des partis de la majorité et de l’opposition ainsi que l’Intérieur, le département organisateur du scrutin.
Les secrétaires généraux de l’USFP, l’Istiqlal, le PAM et l’Union constitutionnelle n’ont pas délégué leurs représentants à cette rencontre. MM Lachguar, Chabat, Bakkoury et Sajid ont fait le déplacement. Et pour cause.  Pendant tout le week-end, une rumeur de report des élections communales et régionales a envahi les réseaux sociaux. Dimanche, les quatre partis formant l’opposition parlementaire ont partagé la table du f’tour tout en se questionnant sur le retard enregistré par le gouvernement Benkirane dans la préparation des prochaines élections. L’ouverture de l’inscription sur les listes électorales et les délais légaux de retour a fortement contribué à semer la confusion.
Mardi, à la réunion tenue au sommet au ministère de l’Intérieur, la première confirmation est tombée. Il n’y aura pas de report des élections. Comme prévu, le scrutin communal et régional va bien avoir lieu le 4 septembre.   La question de la nouvelle ouverture des listes électorales a également été longuement débattue.  Décision a été prise que seules les personnes inscrites avant fin mars 2015 –c'est-à-dire à la première opération d’inscription sur les listes électorales- pourront se porter candidates.  Ceux et celles inscrits entre le 9 juillet et le 20 août – ne pourront pas l’être. Ils ne pourront se prévaloir que de leur statut d’électeurs.
Selon les informations dont nous disposons, un accord de principe aurait été trouvé au sujet du découpage. Un point jusque-là  en suspens et qui avait suscité de nombreuses critiques de l’opposition.
 

N.R
Jeudi 16 Juillet 2015

Lu 1750 fois


1.Posté par Plékhanov le 16/07/2015 00:39
Les absents avaient une excuse:leur leaders défendaient la souveraineté du Maroc au sujet des droits de l'homme dans ses provinces du sud devant l'Internationale socialiste,surtout Me Lachgar...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs