Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 22 morts dans des frappes de la coalition sur Raqa capitale de l’EI



Le groupe jihadiste diffuse une vidéo de l'exécution de 25 soldats du régime syrien par des adolescents à Palmyre



Au moins 22 morts dans des frappes  de la coalition sur Raqa capitale de l’EI
2 personnes, dont six civils, ont péri dans une série de frappes aériennes de la coalition antijihadiste contre le groupe Etat islamique (EI) dans son fief de Raqa, en Syrie, selon une ONG. 
Outre les civils, dont un enfant, les morts sont des combattants du groupe jihadiste, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui dispose d'un important réseau de sources médicales et militaires. Des dizaines d'autres personnes ont été blessées dans ces frappes.
A Washington, un porte-parole a annoncé que la coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis avait effectué samedi seize frappes aériennes contre l'EI à Raqa. Ces opérations avaient pour but de priver l'EI "de la capacité de déplacer des matériels militaires à travers la Syrie et en direction de l'Irak".
La coalition mène des frappes contre l'EI en Syrie et en Irak depuis que ce groupe né en 2013 a élargi son territoire dans les deux pays.
Dirigé par Abou Bakr al-Baghdadi, l'EI contrôle environ la moitié du territoire syrien, dont une large partie est inhabitée, et près d'un tiers de l'Irak. 
Accusé de crimes contre l'humanité par l'ONU, l'EI a de nouveau montré sa cruauté en diffusant samedi une vidéo sur l'exécution de 25 soldats du régime par des adolescents dans les ruines antiques de Palmyre.
 A Alep, une coalition de rebelles a réussi à prendre au pouvoir un centre militaire stratégique, un des plus importants changements intervenus sur le terrain en deux ans dans l'ancienne capitale économique de la Syrie. 
La deuxième ville de Syrie n'avait pas connu de fortes évolutions depuis sa division en juillet 2012 entre secteurs aux mains des rebelles à l'est et quartiers contrôlés par le régime à l'ouest.
Mais une nouvelle coalition de rebelles islamistes a lancé jeudi une offensive majeure sur le quartier de Zahra, aux mains du régime, et dès le lendemain une autre alliance, Fatah Halab (Conquête d'Alep), a fait de même dans un autre secteur loyaliste.
Les combats qui ont suivi ont été parmi les plus féroces à Alep depuis 2012, avec des centaines d'obus et roquettes tombés sur les quartiers des deux côtés.
Signant une victoire significative, Fatah Halab a pris dans la nuit de vendredi à samedi le contrôle d'un centre de recherches scientifiques, transformé en une caserne par le régime.
Samedi, l'armée de l'air a bombardé avec intensité le centre de recherches, poussant les combattants à se rassembler dans la partie ouest du bâtiment. L'aviation syrienne a "mené 40 raids contre les rebelles", et Ansar al-Charia a perdu 29 combattants vendredi, d'après la même source.
Ailleurs dans le pays, les forces du régime, aidées par le Hezbollah libanais, ont lancé une opération militaire d'envergure contre Zabadani, à 20 km au nord de la capitale Damas, une des dernières villes encore contrôlées par les rebelles dans ce secteur.

Lundi 6 Juillet 2015

Lu 640 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs