Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au conseil régional de l’USFP de Souss-Massa-Drâa : Le 9ème Congrès, une étape importante dans la vie du parti




Au conseil régional de l’USFP de Souss-Massa-Drâa : Le 9ème Congrès, une étape importante dans la vie du parti
Le conseil régional de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) de Souss-Massa-Drâa s’est tenu dimanche matin au siège du Secrétariat régional du parti sous la présidence du secrétaire régional, Abdelkrim Madoun, et en présence d’Amina Ouchelh et Driss Lachgar,  membres du Bureau politique. Cette importante session du Conseil régional était placée sous le thème : «L’unité de la gauche et la consolidation des valeurs d’une citoyenneté authentique, espoir de tous les démocrates dans notre pays».
Dans une courte intervention, le secrétaire régional de l’USFP a souhaité la bienvenue aux deux membres du Bureau politique ainsi qu’aux membres du conseil à qui il a rappelé le contexte particulier dans lequel se tient cette session, et a souhaité plein succès aux travaux du conseil. Ensuite, il a donné la parole à Amina Ouchelh qui a fait un exposé devant le conseil dans lequel elle a notamment abordé les questions relatives à l’organisation interne et au fonctionnement de l’appareil du parti, tout en rappelant les différentes étapes franchies et notamment les résolutions du  8ème Congrès national. Elle a ensuite abordé la question concernant la préparation du 9ème Congrès national qui doit se tenir en septembre prochain comme en a décidé dernièrement le Conseil national du parti sur proposition du Bureau politique.
Comme tous les congrès du parti de la Rose, le 9ème Congrès national devra marquer une étape importante dans la vie de l’USFP. Aussi, sa préparation doit-elle être l’affaire des militantes et militants, a précisé Amina Ouchelh. Cela nécessitera donc un effort exceptionnel de la part de chacun. Et  la région Souss-Massa-Drâa, qui a toujours été à l’avant-garde de toutes les luttes menées par le parti, sera encore une fois présente à ce grand rendez-vous historique, et saura apporter, comme elle l’a toujours fait, sa contribution à la réussite de ce congrès sur lequel tous la famille ittihadie fonde de grands espoirs.
Dans son exposé, Driss Lachgar a abordé le volet politique. Et tout en rappelant que depuis les dernières législatives, le Maroc est dirigé par un gouvernement conservateur et qu’après les  cent jours d’exercice du pouvoir, force est de constater que le gouvernement actuel n’a pas encore traduit ses choix politiques en actions concrètes en faveur des citoyens dont les attentes sont très grandes, et que la nouvelle loi de Finances, qui vient d’être enfin votée par le Parlement, est à peu de choses près la copie conforme de celle qui avait été présentée par l’ancien gouvernement. Alors que la mise en œuvre de la nouvelle Constitution nécessite l’adoption de plusieurs projets de loi, le gouvernement n’en a présenté jusqu’à présent qu’un seul relatif à la nomination dans les postes de hautes responsabilités et qui, loin de constituer une avancée dans ce domaine, est plutôt une régression qui a beaucoup inquiété l’opposition ittihadie dont les propositions constructives ont été rejetées. Ceci, sans parler des dernières nominations au sein de l’administration territoriale qui continuent de susciter de nombreux commentaires et du non-respect des engagements pris envers les diplômés chômeurs…
Après avoir rappelé que l’analyse de la situation du parti a largement été débattue lors de la rencontre qui s’est tenue à Agadir les 24 et 25 mars 2012 à l’initiative du secrétariat régional du parti, Driss Lachgar a insisté sur le fait que le premier examen qui attend toute la famille ittihadie est sans conteste le 9ème Congrès qui doit faire l’objet d’une préparation minutieuse et être impérativement le congrès du rassemblement de tous les militants du parti. Comme il s’inscrit dans le cadre d’une conjoncture particulière, il doit être également le congrès du   changement, du renouveau et de l’ouverture sur la jeunesse et les femmes pour concrétiser la parité souhaitée.  
Après ces deux exposés, la parole a été donnée aux membres du conseil régional. Il y a eu une vingtaine d’interventions à travers lesquelles les participants ont loué l’action de l’opposition ittihadie au  Parlement qui s’est distinguée par ses  positions courageuses et responsables et ses propositions concrètes. Ils ont aussi souligné la nécessité de la réorganisation de l’appareil du parti en vue d’une bonne gouvernance, et émis des recommandations qui ont fait l’objet d’une déclaration finale.
S’inscrivant dans le cadre de la régionalisation avancée, et en vue d’assurer une meilleure autonomie aux structures régionales du parti, le conseil a notamment proposé l’adoption d’un système fédéral avec des partis régionaux dotés de tous les pouvoirs de décision et de gestion à l’échelon de leur région.
A signaler enfin que les deux membres du Bureau politique ont tenu une réunion avec les secrétaires provinciaux samedi après-midi.

M’BARK CHBANI
Mardi 29 Mai 2012

Lu 660 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs