Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attaque dans le nord de l’Irak

Douze soldats tués dans une caserne militaire




Attaque dans le nord de l’Irak
Douze soldats ont été tués jeudi dans une attaque menée par des insurgés contre une position militaire dans le nord de l'Irak, a-t-on appris auprès de la police et d'un employé de la morgue.
 L'attaque, qui a eu lieu dans la zone de Mahallabiyah, à l'ouest de la ville de Mossoul, a également blessé 15 soldats.
 L'Irak connaît une recrudescence des violences qui a fait plus de 2.650 morts depuis le début de l'année, sans que les forces de sécurité ne puissent juguler l'effusion de sang.
 La province de Ninive, dont Mossoul est le chef-lieu, est l'une des régions les plus dangereuses d'Irak.
 Les violences, alimentées par le conflit en Syrie voisine et par le sentiment de discrimination de la minorité sunnite en Irak, représentent un défi majeur pour les forces de sécurité qui préparent le scrutin du 30 avril, premières élections législatives depuis le retrait américain fin 2011.
 Les forces de sécurité sont fréquemment prises pour cible par les insurgés qui visent également des lieux très protégés, comme les bâtiments gouvernementaux, commissariats, prisons et installations militaires.
 Les violences en Irak ont tué plus de 400 personnes depuis le début du mois, selon un bilan de l'AFP compilé à partir de chiffres fournis par des sources médicales et les services de sécurité.
Une série d'attaques à travers l'Irak, dont un double attentat suicide contre un complexe de bâtiments officiels à Ramadi, ont fait 19 morts mercredi, à deux semaines des élections législatives.
 A Ramadi, à 100 km à l'ouest de Bagdad, un kamikaze a fait exploser sa ceinture à chacune des deux entrées du complexe, qui abrite le bureau du gouverneur, un bâtiment du conseil provincial et un quartier général de l'armée, selon un colonel de la police et un capitaine de l'armée.
 Les explosions ont tué trois soldats, un policier et un civil, et fait 12 blessés, selon ces officiers et un médecin.
 Les forces de sécurité tentent de reprendre le contrôle de la province d'Al-Anbar, où des insurgés se sont emparés début janvier de quartiers du chef-lieu Ramadi et de la totalité de Falloujah, à 60 km à l'ouest de la capitale. 
 A Bagdad, une voiture piégée a fait au moins quatre morts et 11 blessés dans le quartier de Sadr City, une autre a fait au moins trois morts et neuf blessés à Mashtal, et des hommes armés ont abattu un homme près de chez lui dans le secteur de Chaab, selon des sources médicales et de la Sécurité.
 Plus au nord, une attaque au mortier a visé mercredi une base militaire à Saba al-Bour, faisant deux morts et neuf blessés parmi les soldats, tandis que l'explosion d'une bombe sur un marché de la ville faisait un mort et cinq blessés, selon des responsables.
 Toujours au nord de la capitale, deux combattants de la milice des Sahwa (anti-Qaïda) ont été abattus à Tikrit tandis qu'un policier de la route a été tué par balles à Mossoul. 
 

AFP
Vendredi 18 Avril 2014

Lu 115 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs