Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après “Iron Man”, Don Cheadle se rêve en Miles Davis




Après “Iron Man”, Don Cheadle se rêve en Miles Davis
L’acteur américain Don Cheadle, l’un des interprètes du blockbuster «Iron Man», se rêve maintenant en Miles Davis dans un film qu’il compte aussi réaliser et dont il espère boucler le financement sur Internet grâce à ses fans.
Dans un entretien à l’AFP, l’acteur de 49 ans, nommé aux Oscars pour sa performance dans «Hôtel Rwanda», explique qu’il a grandi avec la musique du mythique trompettiste de jazz.  
L’idée d’un film sur le musicien, dans lequel doit également jouer la star britannique Ewan McGregor, lui est venue pour la première fois en 2006 quand Miles Davis est entré au Rock and Roll Hall of Fame. Le projet, qui était bien avancé, a ensuite été heurté de plein fouet par la crise financière en 2008.  «Plusieurs personnes avaient fait des offres. Et puis le monde de la finance s’est écroulé» a-t-il raconté, ajoutant qu’il avait été «très difficile» de ressusciter le projet.
«Nous l’avons retiré du circuit, puis modifié», poursuit Don Cheadle. Le film entend éviter le style habituel des films biographiques en se focalisant sur une période restreinte de la vie du jazzman, celle où dans les années 80, il tentait de relancer sa carrière après avoir cessé de jouer pendant plusieurs années. 
L’acteur tente aujourd’hui de boucler le financement du projet, de 10 millions de dollars, une somme plutôt modeste à l’échelle d’Hollywood. 
«Il y a beaucoup de différents mécanismes qui nous permettent de boucler notre budget, notamment le fait de mettre moi-même de l’argent sur la table, ce qui est censé être un péché capital dans l’industrie cinématographique», ironise l’acteur.  
Il mise aussi sur sa popularité et en appelle directement à la générosité de ses fans via le site de financement participatif Indiegogo.com. 
Cheadle est le dernier en date à se tourner vers cette nouvelle source de financement très en vogue dans le cinéma indépendant.  
Spike Lee, Zach Braff et Kristen Bell ont fait des levées de fonds sur Kickstarter, l’autre grand site de «crowdfunding», Kristen Bell parvenant même, selon le journal sectoriel Variety, à récolter le record de 5,7 millions de dollars pour produire «Veronica Mars», sorti cette année. 
 

AFP
Mardi 8 Juillet 2014

Lu 441 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs