Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel du Syndicat national des professionnels du transport des viandes : Des abattoirs opérationnels le jour de l’Aïd




Appel du Syndicat national des professionnels du transport des viandes : Des abattoirs opérationnels le jour de l’Aïd
Pour que la fête prenne son véritable sens. Pour qu’elle ne soit pas synonyme de saleté, de déchets et autres ordures  à la pelle. Pour que les rues et les infrastructures de nos villes ne soient pas dangereusement ou piteusement affectées et que leur environnement ne connaisse pas de graves conséquences fâcheuses, pour des viandes saines allant dans le sens de la protection de la santé du consommateur, il faut la contribution et la participation de tous. Il faut une prise de conscience collective du danger que représente cette pollution occasionnelle sur la santé des citoyens et l’environnement urbain. Aussi, l’initiative du Syndicat national des professionnels du secteur du transport des viandes aux abattoirs du Grand Casablanca est-elle louable.
Ledit syndicat vient, en effet, de saisir et le wali du Grand Casablanca et le président du Conseil de la ville leur faisant part de quelques propositions qui doivent être prises en considération à l’occasion de la fête de l’Aïd Al Adha. « Notre initiative vise à améliorer les conditions lamentables lors de la fête d’Al Adha. Nous avons mis tous nos moyens logistiques et nous sommes prêts à fournir les efforts nécessaires pour réussir cette opération. Les responsables ont apprécié l’initiative, cependant,  nous avons relevé certaines réserves de la part des fonctionnaires au sujet de nos propositions. Notre initiative préconise l’ouverture des portes des abattoirs aux citoyens pour permettre l’abattage rituel lors de la fête. Nous avons suggéré également de mettre nos moyens de transport au service de cette opération gratuitement. En contrepartie, nous avons reçu des promesses de la part du wali et du président du Conseil pour la réalisation de ce projet pour l’année prochaine»,  a affirmé à Libé, non sans regret, Jamal Farhan du Syndicat national des transporteurs de viandes dans le Grand Casablanca.
 Ledit syndicat recommandait dans son projet la permission aux citoyens l’accéder aux abattoirs afin de faciliter l’opération rituelle d’abattage le jour de la fête et du coup, protéger la ville blanche en lui évitant de se salir davantage. Cela permettra non seulement aux bouches d’égout de ne pas connaître les obstructions habituelles mais engendrera également une économie considérable d’eau potable. L’autre avantage de cette initiative louable devait aussi permettre le contrôle vétérinaire des carcasses des moutons égorgés ainsi que les tripes des bêtes.
Certes un projet louable a été rejeté mais les responsables et la société civile doivent réfléchir à l’initiative du Syndicat national des professionnels du secteur du transport des viandes en vue de l’adopter, l’améliorer, l’appliquer et la généraliser à toutes nos villes. A bon entendeur !

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 24 Octobre 2012

Lu 578 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs