Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Anonymous s’attaque aux sites de Daech

Les hackers entravent l’enquête de la police espagnole sur un jihadiste marocain




Le collectif Anonymous a entravé une enquête de la Guardia civil espagnole sur un présumé jihadiste marocain par ses  attaques lancées contre les sites web de l’organisation terroriste « Daech ».
Selon les médias espagnols, les attaques de ces hakers contre les sites web à caractère jihadiste après les attentats de Paris en novembre dernier, ont compliqué l’enquête des forces de sécurité espagnoles sur un Marocain suspecté d’être en relation  avec l’Etat islamique. Mais en dépit de tout cela, a précisé Europa Press, ces dernières ont pu appréhender Salim (A) en décembre dernier.
Selon la même source, ce natif au Maroc, âgé de 32 ans et qui dirige une sandwicherie à Pampelune (commune de la communauté de Navarre en Espagne), était le jour des attentats terroristes de Paris  en train de suivre avec d’autres personnes un match de foot entre l’Espagne et l’Angleterre quand son téléphone portable a commencé à recevoir des informations sur ce qui se passait en France. Il a donc changé de canal « rapidement » mais il n’a pu s’empêcher de manifester sa joie à propos de ce qui advenait.
En trois ans seulement, il est passé du partage de la musique rap via les réseaux sociaux à leur utilisation pour diffuser sa vision du terrorisme et en faire l’apologie. La même source a indiqué que le changement a été également physique, car Salim porte depuis sa radicalisation une barbe version jihadiste.
Il partageait avec d’autres personnes des vidéos contenant des discours des jihadistes, des exécutions, des attentats et entraînements militaires. Mais la goutte qui a fait déborder le vase, a  consisté en le fait qu’une personne non identifiée utilisait l’ADSL du local dirigé par Salim pour chercher des informations sur l’aéroport de Bruxelles et des hôtels à Antalya en Turquie. Ce qui a incité les experts de la Guardia civil à renforcer leur surveillance et à acquérir l’intime conviction que Salim avait pour tâche d’embrigader et de recruter des jihadistes.
Par ailleurs, le journal espagnol El Pais a affirmé il y a quelques jours que 16 jihadistes marocains ayant résidé dans la péninsule ibérique sont morts en Syrie.
Il s’agit d’Ismael Afalah, Hakim Benajiba, Redouane Ben Sbih, Abdelaziz Chamout, Nourredine El Metoubi, Bilal El Helka, Abdelaziz El Morabet, Abdellah Mustapha El Sharif, Mustapha Ennassar, Mohamed Katoubi, Mustapha Oulguor, Ayoub Tribak, Jawad Taufik, Haj Tabbai, Mouhsine Mechihdan et Youssef Monbriktob.
La même source a également indiqué que 9 Espagnols d’origine marocaine ont trouvé la mort dans des combats en Syrie, affirmant que 139 combattants ont quitté l’Espagne pour rallier les groupes terroristes en Syrie et en Libye dont 26 d’entre eux sont retournés au pays alors que 15 autres ont été emprisonnés.

T.M
Mardi 2 Février 2016

Lu 1622 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs