Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Anelka promet un film sur Knysna et d'y révéler l'identité du coupable




L'ex-attaquant de l'équipe de France Nicolas Anelka promet un film sur sa version du scandale de Knysna au Mondial-2010 et d'y révéler l'identité du "coupable", la fameuse taupe qui a parlé à la presse et entraîné son exclusion du groupe, a-t-il annoncé dans le magazine Onze Mondial. "Je connais le «coupable», je le dévoilerai dans mon film. Mais je n’ai pas insulté le coach, je n’ai jamais dit ce qu’on m’a endossé. Si je l'avais dit, je l'aurais assumé. Je l'aurais répété, même. Je n'ai pas besoin de me cacher. J'assume tout ce que je dis et tout ce que je fais, moi", déclare Anelka (37 ans). Le joueur avait été exclu du groupe lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud après la révélation dans L'Equipe d'insultes visant le sélectionneur Raymond Domenech à la mi-temps de France-Mexique lors du premier tour.
A l'époque, les joueurs cherchaient qui avait parlé à la presse, comme l'avait raconté Patrice Evra en 2014: "On était dans une telle bulle qu'on cherchait des taupes. C'était un grand moment... Mais je ne l'ai toujours pas trouvée !" Les Bleus avaient aussi décidé de faire la grève de l'entraînement pour protester contre l'exclusion d'Anelka. Vice-champions du monde en 2006, ils s'étaient fait éliminer dès le premier tour de l'édition 2010 et certains joueurs avaient été sanctionnés pour leur rôle dans cette fronde tenue en mondiovision, et qui était même devenue une affaire d'Etat en France.
Ce qu'Anelka a dit précisément à Domenech, "je le dirai dans mon film, que je suis en train de faire", avance-t-il dans l'interview à Onze Mondial. "Je savais que les joueurs allaient être solidaires avec moi, affirme encore Anelka. Parce qu'ils savaient que j'avais raison, tout simplement (sourire). Non pas sur l'insulte, qui est d'ailleurs fausse, mais sur l'acte en lui-même. Je voulais que les choses bougent pour que le coach comprenne qu'il y avait des choses à changer.
Mais je n'avais pas prévu que L'Equipe inventerait une phrase et la sortirait le lendemain !" Interrogé sur le fait de se sentir Français ou non, il a répondu: "Bien sûr que si. Je suis né en France, c'est un pays extraordinaire. J'ai le passeport français, je suis Français. On ne se rejoint pas sur la mentalité. Voilà tout".
A propos de son image, il a dit: "On me dit arrogant alors que je suis timide. C'est trop facile cette façon de voir les choses. Quand tu es «renoi» (noir en verlan) et que tu viens de la cité, ta timidité devient de l'arrogance. Par contre pour un bon Français de souche style (Yoann) Gourcuff, c'est de la timidité".

Vendredi 17 Février 2017

Lu 455 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs