Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Almohagir» indigné par la propagande pro-Polisario d’une sénatrice française




«Almohagir» indigné par la propagande pro-Polisario d’une sénatrice française
Le Collectif associatif international Almohagir regroupant 53 associations en France, a exprimé «sa profonde indignation» face à l’opération de propagande menée samedi par la sénatrice française d’origine algérienne, Leila Aichi en faveur des thèses du Polisario dans l’enceinte du Sénat à Paris et a lancé une pétition pour demander son exclusion du groupe d’amitié parlementaire France-Maroc.
Dans un communiqué signé par son président, Dr Mohammed Mraizika, le collectif souligne que la présence d’officiels du Polisario, de députés algériens et d’activistes «patentés supporteurs inconditionnels de thèses séparatistes et déstabilisatrices de toute une région», à l’initiative de l’élue écologiste dans une instance parlementaire aussi respectable et respectée que le Sénat, «a heurté et choqué les citoyens franco-marocains et franco-maliens» membres du collectif.
En tenant cette conférence à voix unique le jour même où le président François Hollande se rendait au Mali dans le cadre du combat de la France contre le terrorisme au Nord Mali, la sénatrice Leila Aichi «a failli à son devoir de solidarité nationale».
Car il est de plus en plus patent, relève le Collectif Almohagir, que ces «groupes terroristes qui sèment la mort et la désolation au Mali et propagent le fanatisme et la terreur dans toute la zone sahélienne» comptent dans leurs rangs des combattants et des agitateurs actifs issus du Polisario dont la complicité a permis dans le passé aux jihadistes-trafiquants du Nord du Mali d’enlever des otages européens dans les camps de Tindouf en Algérie.
De ce fait, cette sénatrice porte «un tort à la politique étrangère française et à l’amitié franco-marocaine».
Aussi, son exclusion du groupe d’amitié France-Royaume du Maroc au Sénat «apparaît aujourd’hui comme une réponse urgente qui, si elle ne peut réparer tout le tort moral et le préjudice politique subis, sera perçue comme une décision juste et justifiée».
Un appel a été lancé pour collecter les signatures demandant l’exclusion de cette prétendue amie du Maroc.

MAP
Mardi 5 Février 2013

Lu 322 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs