Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alger, une piètre exception




Tout humain digne de l’être ne peut être insensible à toute cette violence qui secoue le monde.
Torture, assassinats, carnages, viols … et autres exactions et atrocités sont le lot quotidien d’innocents en Palestine occupée, en Irak, en Syrie, entre autres.
Par-ci, par-là, il s’agit d’une barbarie qui ne doit ni peut être justifiée de quelque manière que ce soit. Tout comme ces actes ignobles qui viennent de secouer Charm El-Cheikh, Bordj El Barajineh ou Paris.
Les Marocains y sont d’autant plus sensibles que le souvenir d’un certain mai 2003 reste vivace dans les esprits. Nombre d’entre eux pleurent encore des êtres chers fauchés, pour la plupart, à la fleur de l’âge. Le terrorisme alimenté par une idéologie désespérément  obscurantiste est passé par là.
Tout récemment à Paris, de paisibles citoyens français ou autres visiteurs de passage avaient choisi de s’attabler à une terrasse de café ou de suivre  un concert, loin de toute animosité ou autre sentiment de haine à l’égard de quiconque.
Pour leur malheur, pour celui de tous les citoyens du monde, pour celui de tout être humain digne de respect, l’hydre terroriste, la bête immonde était d’un tout autre avis. Elle était là pour tenter de tout gâcher. Tenter seulement, car la société française dans toutes ses composantes, la France et, avec elles, toutes les nations éprises de paix et imbues de grandes valeurs étaient là pour surmonter cette dure épreuve tout en infligeant le plus grand mépris aux terroristes et aux obscurantistes.
Il faut bien le reconnaître, ce n’est pas sans fierté que l’on a appris, de ce côté-ci, le rôle assurément positif joué par les services marocains aux côtés de leurs homologues français.
Le Président François Hollande a exprimé, à cet effet, au nom de tous les  Français à Sa Majesté le Roi  toute sa gratitude.
La Belgique, pour sa part, vit sous  haute tension, tellement la menace terroriste se fait pesante.
Là aussi, le Maroc s’est montré solidaire tout aussi positivement à la sollicitude du Roi de Belgique pour une collaboration accrue à ce niveau.
Et dans le même élan, c’est le Premier ministre hollandais qui tient à rappeler que le Maroc et les Pays-Bas partagent les mêmes visées et la même stratégie dans leur lutte contre le terrorisme.
C’est fait pour faire chaud au cœur de tout Marocain. Il  en va autrement quand on porte aussi un cœur maghrébin.
Là, Alger contre tout bon sens et au risque d’exposer à tous les dangers tout un peuple voire toute une région s’obstine dans un complexe chronique d’une pseudo-supériorité. Si les peuples sont condamnés à s’entendre. Et ils s’entendent, quand les décideurs du côté de notre voisin daigneront-ils l’admettre ?

Par Mohamed Benarbia
Mercredi 25 Novembre 2015

Lu 3807 fois


1.Posté par Karim le 29/11/2015 02:39 (depuis mobile)
Intéressant

2.Posté par Zzin le 19/12/2015 23:12
Le Maroc doit exploiter des situations humanitaires pour :
- ouvrir les yeux des dépuités européens qui croient ou ne comprennent pas les manips d'Alger et que le polisario n'existe pas;
- les engager pour des situations embarrassantes comme
- l'existence des opposants aux polisario au Maroc et dans les camps d'où le polisario n'est pas le seul représentant et il est même le plus faible (minorité) car à l'intérieur des camps il y'a des otages et non des réfugiés
- la situation des habitants des camps n'est pas légale car ils ne sont pas des réfugiés qui ont choisi de s'installer à tindouf ou même de quitter le Maroc mais ils ont été enlevés et encourager le polisario à l'exploiter ou lieu de les protéger est un crime;
- la réparation des dommages des anciens prisonniers et enlevés à tindouf
les enfants qui ont été transférés à cuba et à L'Espagne , Algérie et Libye pour obliger les parents à rester
- le sort des aides internationales destinées aux otages de tindouf en plus des subventions inclus dans les budgets algériens
Un autre point est la réparation des marocains expulsés en 1975 et rejetés comme des pierres , le jour de Aid el ADHA, à la frontière
- la façon dont les marocains ont été expulsé d'Alger et qui pris comme politique la séparation des familles soit en envoyant les uns au Maroc et des autres restent en Algérie ou en transférant les uns vers une région marocaine et les autres verts une autre région.
Le dernier point concernant la compétitivité et la crédibilité de l'Algérie à gérer des ressources car en exolitant le gaz et pétrole les algériens s'appauvrissent contrairement à d'autres pays pétrolier et avec des stocks d'argent , les camps sont des endroits marginalisés et misérables que les sahraouis ne méritent pas comme des êtres humains
et pour parler des principes de droits de l'homme il faut respecter les hôtes malgré eux et au lieu de demander à des pays et des ONG de déstabiliser le Maroc pour aider ces otages , il faut les aider à retourner chez eux à se libérer des gens qui portent une haine aveugle au Maroc

3.Posté par Lahcen le 10/02/2016 21:18
Les attaques de Paris ont étés commis par des marocains .Point barre

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs