Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alger pris en flagrant … délire




Alger pris en flagrant … délire
Un voisin qui n’est jamais à court d’idées, c’est, en principe, fait pour faire plaisir. Mais tout dépend dans quel sens. Notre voisin à nous, celui de l’Est en l’occurrence, s’ingénie, s’entête, s’escrime, se saigne et se tue pour en trouver. Et pour notre malheur, pour le sien surtout, c’est toujours, comme par fatalité, par une sorte de malédiction gluante, dans le plus mauvais sens qui soit.
La toute dernière stupidité, dans le compteur … dudit voisin est en rapport avec la visite à Alger du président Al Sissi. L’Egypte, c’est là un pays qui se débat encore dans les méandres de ce que l’on a qualifié, trop impestivement sans doute de « printemps arabe». Un pays qui ne sait plus à quelle «révolution» se vouer. Choisi pour première destination par un Al Sissi adulé par les uns et contesté par les autres, Alger était, par la force des choses, appelé à œuvrer dans le sens de la contribution au redressement de cette puissance arabe à de trop nombreux problèmes tant au plan politique, économique que social … Mais c’était apparemment trop lui demander : son unique obsession est plutôt du côté de l’Ouest, du côté de ce voisin qui dérange par son évolution tranquille. Et Alger de découvrir l’existence de la presse égyptienne qu’il entendait orienter, et surtout pas vers la responsabilité  de veiller au développement, non seulement des relations algéro-égyptiennes, mais celles concernant toute la région pour servir au mieux les intérêts de peuples méritant, à coup sûr, un tout autre sort que celui qui leur est infligé.
Les fameux services s’agitent de plus belle pour satisfaire au mieux les non moins fameux donneurs d’ordre.
Sauf que dans leur excès de zèle, les uns et les autres, tels de petits bleus, (alors que les basses manœuvres ça les connaît), ils ont laissé des traces. Des documents confirmant au fait ce qui est un secret de Polichinelle pour tout le monde. A moins qu’il y ait encore le dernier des crédules sur terre pour croire encore qu’Alger ne s’est jamais mêlé ni de près ni de loin de la question du Sahara marocain.
Dans un fax trop dûment signé par un certain Saïd Ayachi, pion attitré des services algériens placé à la tête d’une certaine «commission nationale algérienne de solidarité avec le peuple sahraoui» créée de toutes pièces par les mêmes services, donne son accord à celui supposé être l’ambassadeur de la non moins fantomatique RASD pour «la prise en charge TOTALE» de journalistes égyptiens. Inutile de préciser ce que l’on attendait d’eux en contrepartie après les avoir largués dans les camps de la honte qu’Alger entretient à Tindouf.
En vieux routiers, la quasi-totalité des confrères avisés n’ont pas marché. Merci  tout de même pour la prodigalité ou l’hospitalité trop intéressées.
Pour ne pas l’avoir compris, leur consœur du nom d’Amani Khayat, convaincue d’incompétence chronique, a réussi à se faire pitoyablement ridicule. Et comme pour riposter, par ricoche, aux vaines tentatives d’Alger, c’est toute l’Egypte qui se confond en excuses à l’égard des Marocaines et Marocains et de leur Roi.
Et pendant  ce temps, un vieux commis de l’Etat, «promu» pour une retraite dorée comme conseiller au chevet de Bouteflika qui a tenu à se rappeler à notre bon souvenir. On ne vous a jamais dit, Monsieur Belkhadem que le silence était d’or?
Première grosse connerie à son «actif» : Alger n’a rien à voir avec le Sahara. C’est entre le Maroc et «le peuple sahraoui». Oui, oui, c’est plus vrai que vrai. Il y a même ce Saïd Ayach qui vient de le confirmer.
Deuxième (aussi) grosse connerie : le Maroc inonde l’Algérie en cannabis dans une sorte de guerre bêtifiante pour la priver de ses meilleures compétences ! Rien que ça !
Et pour ne pas verser dans le sens de son excellence, gardons-nous de parler de ces frontières fermées sans l’être vraiment, de ces tonnes de psychotropes, de carburants, de médicaments et produits alimentaires périmés …
Allez les amis, faites un effort. Soyez plus sereins, plus sérieux. Plus responsables.
 
 
P.S : Aux dernières nouvelles, quelques villages algériens, pour ne citer que Bouhaj, TelaAzizt, Mahnouch …, n’en peuvent plus d’être privés d’eau potable.
Que peuvent bien valoir gaz, pétrole ou tout l’or du monde quand on court le risque de mourir de soif? Les habitants sont en sit-in pour le faire comprendre à des dirigeants qui ont la tête et la poche ailleurs. 

Mohamed BENARBIA
Mercredi 23 Juillet 2014

Lu 5278 fois


1.Posté par nouzha le 24/07/2014 03:11
je me souvient le quelques jour avant les élections du 4 ème mandat de bouteflika ,Sellal l actuel premier ministre algérien avait déclaré dans un meeting ,je cite« l algerie va bien,parce que l équipe nationale de football s est qualifié 2 fois pour la coupe du monde»
L autre leader fu fln ,un drebkiste,mr Saadani,joueur de derbouka devenu porte parole pour la campagne électoral du président d algerie avait détourné plus de 300 millions de dollars en france plus l achat d appartements sur Paris ainsi de suite......
des ministres ne sachant pas parlé le français ,d autres non diplômés ,que voulez vous attendre du politique du voisin algérien vis a vis du maroc !

2.Posté par abdelwahab le 27/07/2014 09:34
Tindouf : l’Algérie pousse le chef du Polisario à réagir contre l’agitationPolisario Confidentiel | Vendredi 25 Juillet 2014
Tindouf : l’Algérie pousse le chef du Polisario à réagir contre l’agitationL’effervescence dans les camps de Tindouf commence à inquiéter sérieusement les autorités algériennes qui ont poussé Mohamed Abdelaziz à réagir fermement, selon des sources bien informées au QG du Polisario en Algérie. La colère des généraux algériens a finalement décidé le chef du Polisario à réagir sans pitié contre les jeunes dissidents sahraouis qui multiplient, à partir des camps de Tindouf, les déclarations anti-Polisario sur les vidéos et réseaux sociaux. Ce tour de vis sécuritaire opéré par le Front armé par l’Algérie pour revendiquer l’indépendance du Sahara occidental, a été ordonné par Mohamed Abdelaziz après la recrudescence des apparitions des jeunes pourfendeurs du Polisario sur les chaînes de télévision et les vidéos. Mais, avec la multiplication des interventions, les jeunes qui apparaissent désormais à visage découvert, sont de plus en plus exposés aux représailles du Polisario.  Les actions de contestation menées par les jeunes dissidents sont audacieuses, mais leurs conséquences sont imprévisibles à cause du sort réservé aux opposants, contre lesquels le Polisario applique une ligne répressive pure et dure. Des représailles qui ont amené des associations sahraouies de défense des droits humains à tirer la sonnette d’alarme après l’accroissement des arrestations des jeunes dissidents. Ces organisations imputent au Polisario la responsabilité directe des conséquences de la persécution de ces jeunes. Pour elles, les jeunes sahraouis des camps de Tindouf ne font qu’exprimer leurs opinions sans avoir recours à aucune forme de violence.  C’est l’absence de la libre expression, de la liberté de mouvement et du libre accès aux médias internationaux indépendants, qui pousse ces jeunes à se révolter, selon les mêmes sources. Une rébellion dirigée directement contre les dirigeants du Polisario qui contrôlent d’une main de fer les camps de Tindouf, sous l’œil vigilant du sinistre DRS, les services secrets algériens. 
 Source : http://www.polisario-confidentiel.com/1071-tindouf...

3.Posté par halima le 03/08/2014 07:04
L’Algérie approvisionnerait-elle Israël en Gaz naturel via l’Egypte ?Adam Sfali | Samedi 2 Août 2014
Alger : L’accord gazier passé entre Alger et Le Caire, à l’occasion de la récente visite du président égyptien Abdelfattah Al Sissi, soulèverait un tollé en Algérie, à cause de sa probable extension à Israël.
PH - mallorca-real-estat*PH - mallorca-real-estat*En effet, un accord gazier a été passé entre l’Algérie et l’Egypte, en vertu duquel, Alger livrerait du gaz naturel au Caire à des prix préférentiels, correspondant à la moitié des cours mondiaux. 

Cet accord commercial défavorable financièrement à l’Algérie et dont la contrepartie serait essentiellement politique pour les autorités algériennes qui, selon certains analystes, souhaiteraient bénéficier des portes ouvrables duMaréchal Al Sissi, dans les pays du Golfe, comporterait un sous-jacent d’une transaction inédite entre l'Algérie et Israël. 

En effet, rapporte l’hebdomadaire arabophone Al Ousboue, citant plusieurs sources médiatiques algériennes, l’Algérie serait en train de préparer ses premières livraisons en gaz naturel à Israël via une intermédiation égyptienne. Les premiers mètres-cube de gaz seraient expédiés les premiers jours de ce mois d’août, soit durant l’agression israélienne sur Gaza et qui a fait, selon le plus récent des décomptes, prés de 1500 morts palestiniens. 

Le quotidien algérien echorouk
, avait pour sa part, cité l'économiste algérien,Abderrahmane Mebtoul qui avait indiqué que ''l’Algérie approvisionnerait indirectement Israël en Gaz", en expliquant que selon l’accord passé entre Alger et Le Caire, cette dernière garderait pour elle, 400 millions m3 du gaz lui livré par l’Algérie et expédierait le surplus à Israël.

4.Posté par Khalid le 10/08/2014 17:20
Alger, qui refuse l'ouverture des frontières terrestres avec le Maroc, critique la construction par le Maroc d'une barrière intelligente destinée à détecter des infiltrations d'éléments fauteurs de troubles. Comprenne qui pourra. L'un des 'arguments' avancés est que cela donnera" une mauvaise image de l'Algérie" comme pays fournisseur de terroristes. Comme si cette réputation avait attendu le Maroc pour apparaître au grand jour...

5.Posté par abdelfattah le 17/08/2014 03:17
SITUATION FINANCIERE DU PREMIER SEMESTRE 2014 DE L'ECONOMIE ALGERIENNE : Le rapport inquiétant de la banque d’Algérie d’août 2014Dr Abderrahmane MEBTOUL Professeur des Universités Expert international |Mercredi 6 Août 2014
A la lumière du dernier rapport de conjoncture du premier trimestre 2014 de la banque d’Algérie parue en ce début du mois d’août 2014, on peut noter les aspects suivants, le calcul en valeur voilant la baisse en volume des exportations d’hydrocarbures.
1.-Le rapport note au préalable, la vulnérabilité de l’économie algérienne dépendante à   98% d’exportation d’hydrocarbures  et important 70% des besoins des ménages  et des entreprises publiques et privées, dont le taux d’intégration ne dépasse pas 15% ( malgré une petite baisse des importations durant cette période 14,09 milliards de dollars contre 14,2 milliards de dollars. Le cours du pétrole durant cette période est passé  de  114,4 dollars à 107 dollars  et  les exportations se sont contractées de 12% en valeur, atteignant les 15,57 milliards de dollars au premier trimestre 2014 contre 17,66 milliards de dollars. Ainsi,  l’excédent de la balance commerciale est passé de  1,84 milliard de dollars contre 3,78 pour la même période de 2013. Le déficit  poste services hors revenus des facteurs s’est stabilisé à 1,8 milliard de dollars et en dépit d’une augmentation des transferts nets,  le compte courant de la balance des paiements extérieurs affiche un déficit de 470 millions de dollars. Cependant,  les IDE , malgré la faiblesse en valeur comparée  à l’importance de la dépense publique, de 0,37 milliard de dollars ,a permis   que la balance des paiements extérieurs globale a clôturé avec un quasi équilibre au premier trimestre 2014. Les réserves de change ont peu évolué durant cette période passant  de 194,012 milliards de dollars à 194,961 milliards de dollars, avec une légère hausse de la dette extérieure  (3,561 milliards de dollars à fin mars 2014 contre 3,396 à fin décembre 2013 et 3,451 à fin mars 2013), s’expliquant selon la banque d’Algérie  par une augmentation de l’encours que l’on lie à la hausse de la dette à court terme dont l’encours a atteint 1,521 milliard de dollars.   Le niveau «historiquement bas» de la dette extérieure toujours selon ce rapport permet de faire face à d’éventuels chocs externes et de préserver la stabilité extérieure» parallèlement à  la politique de taux de change effectif du dinar, (conduite flexible) à proximité de son niveau d’équilibre fondamental».  Le rapport de la BA   indique que le taux de change effectif réel du dinar s’est déprécié de 1,81% au premier trimestre 2014, mais  s’est apprécié d’environ 5% par rapport à son niveau d’équilibre déterminé en fonction des fondamentaux. 
2.-Fait inquiétant, les disponibilités du Fonds de régulation des recettes (FRR) ont diminué, ce faisant, en passant de 5238 milliards de dinars à fin décembre 2013 à 4773 milliards de dinars à la fin mars 2014.

6.Posté par mustapha le 25/08/2014 20:31
au fait pourquoi vouloir ouvrir les frontieres coute que coute pourquoi ?

7.Posté par free morrocco le 26/08/2014 00:04
Si c étaient nos frères comme ils aiment le dire a demi mot ,ils ne soutiendraient jamais cette mafia polisarienne,au contraire non seulement le régime algérien les soutient financièrement ,pi,politiquement mais en plus elle les armes.On les connaît très bien,ceux sont des traîtres et des ennemies du Maroc.
Faut rien lâché avec ses types d énergumènes.

8.Posté par mahmoud le 27/08/2014 07:16
@mustapha,un général algérien du nom de Belkacem dit (habib)avait déclaré ,je le cite ,«si je devais tué 3 millions d algériens pour mettre de l ordre en Algerie je les tueraient sans exception»
Et toi tu veut l ouverture des frontières avec des cinglés!
le Maroc se développe tout seul et très bien,dit moi depuis quand ce régime nous a aidé?

9.Posté par sahraoui.brahim le 20/09/2014 06:19
jamais et on veux pas de leurs aides ni de leus prèsance au maroc? A JAMAIS ???. DU BALAIS!!!!!

10.Posté par said le 01/10/2014 05:12
le maroc au marocain!point barre! De tanger a lagouira ,100% Maroc.
A nous nos frontière et a eux leur frontière .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs