Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alfonso Dastis : Le Maroc, un partenaire privilégié, stratégique et distingué de l'Espagne

Visite de Nasser Bourita à Madrid




Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a effectué mercredi sa première visite à Madrid après sa nomination à ce poste ; visite au cours de laquelle il s’est entretenu avec le chef de la diplomatie espagnole, Alfonso Dastis.
Selon ce dernier, le Maroc constitue un partenaire «privilégié, stratégique et distingué» de l’Espagne, tout en saluant, lors d’une conférence de presse tenue à Madrid et  relayée par l’agence MAP, la qualité des relations entre les deux pays.
Le ministre espagnol a souligné que le Maroc et l’Espagne ont des intérêts communs et sont animés par la volonté de maintenir le caractère «privilégié» de leurs liens.
La visite du chef de la diplomatie marocaine en Espagne «démontre encore une fois l’intensité et la profondeur des relations entre les deux pays», a-t-il relevé.
Pour sa part, Nasser Bourita a mis en exergue la «priorité et l’importance» accordées par S.M le Roi Mohammed VI au partenariat entre le Maroc et l’Espagne.
Il a relevé que la relation bilatérale entre Rabat et Madrid «est portée par les deux Maisons Royales qui sont les garants d’une évolution encore plus positive de cette relation» prioritaire dans l’agenda diplomatique marocain.
Il a mis en valeur, dans le même sens, «la qualité particulière de cette relation, sa densité et sa force dans tous les domaines» et qui suscitent une «satisfaction partagée».
Le ministre a souligné aussi le dialogue politique régulier entre les deux Royaumes sur toutes les questions bilatérales et régionales, ainsi que l’évolution «très satisfaisante» de leurs relations économiques, l’Espagne étant depuis trois ans le premier partenaire commercial du Maroc.
Les échéances qui attendent les deux pays en 2017, notamment les visites au plus haut niveau et la prochaine Réunion de haut niveau Maroc-Espagne, offriront l’occasion pour les deux pays de réitérer l’ambition qu’ils ont pour leurs relations bilatérales, a-t-il dit.
Evoquant le retour du Maroc à l’Union africaine, il l’a qualifié de «naturel», le Maroc étant africain par sa géographie et son histoire, mais également par son implication et son engagement dans le continent.
Ce retour, qui vient couronner une politique africaine développée par le Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, va amplifier l’action africaine du Maroc pour passer d’un cadre bilatéral à un cadre continental et institutionnel, a-t-il souligné.
La politique africaine du Maroc a franchi ainsi un nouveau seuil, a encore soutenu M. Bourita, expliquant que cette politique n’est plus unidimensionnelle à caractère diplomatique seulement, mais se base désormais sur une série d’instruments sécuritaires, religieux, humains et économiques.
Interrogé, par ailleurs, sur l'arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) concernant l'accord agricole Maroc-UE, il a indiqué que des discussions sont en cours à ce sujet.
«Les discussions avancent de manière très satisfaisante pour qu’on préserve les fondamentaux de ce partenariat et qu’on puisse, notamment par rapport à la question des échanges agricoles, tenir compte des intérêts stratégiques des deux parties», a déclaré Nasser Bourita.
L’agence espagnole Europa Press a affirmé que le gouvernement s’est montré satisfait d’autant plus que le Maroc a pu préserver la continuité de ses exportations agricoles vers  l’Union européenne en dépit des débats récurrents au sein des institutions européennes sur ce sujet.
 «L’élément clé dès le premier jour après la décision (de la CJUE), c’est qu’il était clair qu’il faut protéger le flux et la stabilité des échanges agricoles entre l’UE et le Maroc. Et c’est ce qui s’est réalisé jusqu’à maintenant», a-t-il assuré lors de ce point de presse.
Il a ajouté qu’en parallèle existe un dialogue avec l’UE pour trouver « la meilleure manière de conter la sentence du tribunal ». Ce dialogue se développe de manière satisfaisante en vue de  protéger l’essentiel de cette association et de préserver les échanges commerciaux en tenant compte «des intérêts stratégiques des deux parties».

H.T
Vendredi 5 Mai 2017

Lu 1215 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito








www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs





Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma