Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmed Lakhrif : La forte participation de la population sahraouie aux élections est une "preuve irréfutable" de son attachement à l’intégrité territoriale du Maroc




Ancien secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, membre de la Chambre des conseillers, plusieurs fois vice-président du conseil municipal de Laâyoune dont il est actuellement membre et membre du Conseil Royal consultatif des Affaires sahariennes. C’est ainsi que M. Lakhrif s’est défini lors des assises de la 4ème Commission de l’ONU pour répondre  aux allégations des représentants du Polisario qui se prévalaient de représenter les populations sahraouies. L’ex-secrétaire d’Etat a déclaré devant cette commission que dans la salle où se déroulaient les travaux, il est le seul à avoir le droit de parler au nom des Sahraouis dont la majorité l’a élu à différents postes de représentativité. Il s’est demandé comment les séparatistes prétendent représenter et s’exprimer au nom des populations sahraouies alors qu’ils ne sont élus par personne, précisant que seules les personnes élues à travers des élections transparentes et démocratiques ont le droit de s’adjuger la qualité de véritables et légitimes représentants des populations des provinces du Sud du Maroc. 
Il a ajouté par ailleurs : « Le scrutin du 7 octobre constitue sans nul doute "une nouvelle étape pour les Sahraouis de défendre le modèle démocratique de leur pays, le Maroc", signifiant que cette participation aux échéances électorales dénote également de la contribution active de la population sahraouie à l’édification de fortes institutions nationales. 
Dans le cadre de son intervention, M. Lakhrif a mis en avant les efforts du Royaume en vue de consolider la démocratie et le respect des droits de l’Homme à travers des politiques régionales "avancées" de développement durable sur la base d’une approche participative. 
Il n’a pas omis de souligner que le plan d’autonomie proposé par le Maroc permettant aux Sahraouis d’exercer pleinement leurs droits tout en gérant leurs propres affaires, constitue la solution "la plus efficace" au différend artificiel autour du Sahara marocain. 
Le conseiller a également rappelé que le Maroc a toujours fait preuve de sérieux en répondant favorablement aux appels du Conseil de sécurité en vue de parvenir à un règlement politique définitif à ce différend artificiel. 
Il a, dans ce contexte, souligné que la dernière résolution du Conseil a réitéré les paramètres fondamentaux du règlement politique en appelant toutes les parties, notamment les pays voisins, à faire montre de réalisme pour mettre un terme à ce conflit qui n’a que trop duré, engendrant des conditions "précaires et inhumaines" dans les camps de Tindouf sur le territoire algérien. 


Laâyoune : Ahmadou El-Katab
Dimanche 9 Octobre 2016

Lu 716 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs