Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab : Plan pour la valorisation des ressources hydriques




Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab : Plan pour la valorisation des ressources hydriques
L'eau, c'est la vie. Aussi est-il indispensable d'en faire bon usage et une bonne gestion. C'est dans cet objectif que l'Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra-Oued Eddahab a mis sur pied un plan quinquenal pour la période 2010-2015.
Ce plan d'action de l'Agence permettra la mise  en œuvre, à l'échelle locale  du bassin hydraulique de Sakia El Hamra-Oued Eddahab, de la stratégie nationale du secteur de l'eau.
A travers ce plan, l'Agence vise  à contribuer de manière efficace à créer le cadre adéquat d'un bon partenariat entre l'Agence du bassin, les collectivités locales et les différents partenaires dans le cadre de la dynamisation des conventions de partenariat entre le gouvernement et les régions du Royaume. Ces conventions, dont l'objectif est  la rationalisation de l'utilisation de l'eau et l'implication de tous les acteurs, auront pour effet la protection et la valorisation des ressources en eau, la prévention et la lutte contre les risques de dépollution, ainsi que le développement de la recherche scientifique, la sensibilisation et l'éducation.
De ce fait, le plan d'action assurera à terme une planification cohérente et souple de l'utilisation de l'eau et une mobilisation optimale des ressources en eau, en tenant compte des orientations de la stratégie nationale du secteur de l'eau au Maroc.
Il vise également la mise en place des outils administratifs et techniques de gestion des ressources hydriques et du domaine public hydraulique afin de  permettre la valorisation et la rentabilisation des investissements, tout en tenant compte des intérêts économiques et sociaux des populations par la sauvegarde de leurs droits à l'eau, déjà acquis et la protection et la conservation du domaine public hydraulique.
Rappelons que depuis leur retour à la mère patrie en 1976, les provinces du Sud ont connu un développement considérable dans tous les domaines, notamment en matière d'infrastructure hydraulique, et ce malgré plusieurs contraintes naturelles : absence d'eau de surface, faibles potentialités des nappes phréatiques et coût élevé induit par leur mobilisation.
En l'absence des eaux de surface, les provinces du Sud ont bénéficié d'un important programme de recherche et de mobilisation des ressources en eau souterraine (nappe profonde du crétacé inférieur principalement) destinée en priorité à l'alimentation en eau potable des principales villes.
Ce programme a été relayé par la réalisation des infrastructures d'exploitation, de traitement et de distribution d'eau. Pour certaines villes, le recours au dessalement de l'eau de mer ou à la déminéralisation des eaux saumâtres s'est également imposé au cours de la dernière décennie.

Ahmadou El-Katab
Jeudi 26 Avril 2012

Lu 996 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs