Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agadir : Les crues des oueds font six morts dans le Grand Agadir




Agadir : Les crues des oueds font six morts dans le Grand Agadir
Le bilan des intempéries qui se sont intensifiées en début de  semaine s’est alourdi dans le Grand Agadir : mort, jusqu’à jeudi, de 6 personnes, effondrement de deux ponts à Oulad Taïma, coupure de routes, perturbation de la circulation, inondations et menaces d’effondrement de maisons. Trois personnes ont péri emportées par les eaux gonflées et boueuses de Oued Tazantout, commune d’Idmine, alors qu’elles tentaient de traverser l’oued à bord d’un véhicule. Trois autres personnes sont portées disparues, après que les eaux des oueds ont submergé la zone en raison des fortes précipitations de ces derniers jours, un à Oulad Taïma, les deux autres à Inzegane.
La montée des eaux de l’oued Souss et l’effondrement de deux petits ponts, les Oueds Ben Ahmed et Ghourk ont isolé de nombreux villages à Ouled Taïma et à Inzegane. Mercredi déjà, les habitants de 22 maisons menacées d’effondrement à cause des fortes pluies dans les communes de Drarka et d’Amskroud, ont demandé refuge chez des familles. Les secteurs agricole et touristique n’ont pas été épargnés par les intempéries entre inondations des terres agricoles et dévastation des serres, et infiltration des eaux  dans des hôtels.
En prévision des aléas imprévisibles d’une tempête, les cours ont été suspendus dans plusieurs établissements scolaires pour la deuxième journée notamment dans les zones rurales. Ces intempéries ont eu des incidences sur l’alimentation en eau et en électricité  à Agadir, Inzegane Ait Melloul, Chtoua Aït Baha et Taroudant. Les habitants de certains quartiers à Agadir se préparent à passer une troisième journée sans eau courante. Selon une source, tant que les mauvaises conditions climatiques persisteront, de fréquentes coupures perturberont la vie des habitants.
Les travaux pour le rétablissement de l’approvisionnement en eau potable par l’ONEP se poursuivent au niveau des deux stations de traitement à Tamri (barrage Moulay Abdellah) et à Sidi Boushab (barrage Abdelmoumen) après que les coulées de boues ont envahi celles-ci. Un communiqué de la wilaya informe que la situation sera rétablie au fur et à mesure de la production de l’eau potable au niveau des deux stations. 

Nour-Eddine SALLOUK
Samedi 26 Décembre 2009

Lu 1190 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs