Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Affaire de Dar El Cadi Ben Rahmoune à Essaouira : Partis et syndicats dénoncent l'ingratitude du MEN




Affaire de Dar El Cadi Ben Rahmoune à Essaouira : Partis et syndicats dénoncent l'ingratitude du MEN
Dans un communiqué signé conjointement par les sections régionales de l'Union socialiste des forces populaire, du parti de l'Istiqlal, du Parti de la justice et du développement, du Syndicat national de l'enseignement affilié à la FDT, du Syndicat de l'enseignement affilié à la CDT, de la Fédération nationale des fonctionnaires de l'enseignement, de la Fédération nationale de l'enseignement, de l'UNTM et de l'UGTM, partis politiques et syndicats ont dénoncé le comportement ingrat du ministère de l'Education nationale envers les veuves, orphelins et retraités du secteur de l'éducation suite à la procédure judiciaire engagée contre les familles résidant à Dar El Cadi Ben Rahmoune depuis 50 ans.
Les signataires réitèrent d'une part leur solidarité totale avec les familles, objet de jugements exécutoires favorables au lobby immobilier et touristique dont l’objectif est de faire évacuer les appartements loués auprès de l'administration des biens makhzéniens. Ils relèvent d'autre part le scénario dramatique de cette affaire qui a débouché sur un procès sélectif fait à cinq familles par l'Académie régionale de l'éducation et de la formation Marrakech-Tensift-El Haouz. De ce fait, ils ont décidé de battre le pavé ce mardi 2 octobre 2012 à 10h devant le siège de la province d'Essaouira pour demander l'arrêt de l'exécution de ces jugements qu'ils qualifient d'injustes, tout en organisant une journée de solidarité avec les familles le 7 octobre 2012 suivie d'un chantier pour la revalorisation de Dar El Cadi Ben Rahmoune.
Le communiqué appelle également l'opinion publique à faire face au lobby immobilier et hôtelier, tout en étant solidaire avec les familles qui risquent d'être expropriées.
A noter que ces familles organisent un sit-in ouvert devant leurs maisons depuis mardi dernier, sous des pluies torrentielles, pour faire valoir leurs droits.

ABDELALI KHALLAD
Mardi 2 Octobre 2012

Lu 722 fois


1.Posté par mestre le 03/10/2012 09:08
C'est innadmicible un tel comportement.franchement ou sont passées les principes et les valeurs de nos freres et soeurs marocains,le pouvoir de la speculation les rend fous.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs