Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accident mortel entre deux bateaux de pêche à Dakhla

Un sardinier coupé en deux, un jour de grève, par un pélagique battant pavillon norvégien




Accident mortel entre deux bateaux de pêche à Dakhla
 
Dakhla est en deuil. Un navire de pêche norvégien a coupé en deux, un sardinier marocain faisant trois morts et  14 portés disparus le samedi à l’aube.   
L’accident est survenu à 04H30 dans la zone de pêche dite «Lassarka», à quelque 4,5 miles au large de Dakhla, lorsque le bateau  de pêche côtière  dénommé «Taouss» s’apprêtait à quitter le port accompagné de deux chalutiers, des sardiniers de moyenne taille alors que  le bateau de pêche pélagique, SRW baptisé   «Midoy Dakhla», battant pavillon norvégien, était en manœuvre pour entrer dans la baie de Dakhla.
Selon certaines sources, le «Taouss» aurait décidé de passer devant le Midoy malgré les mises en garde du capitane de ce bateau norvégien et alors que les règles de passage dans la baie donnent la priorité aux grands bateaux au détriment des petits. Une décision lourde de conséquences puisque les deux navires sont entrés en collision coupant l’embarcation marocaine en deux.  
Les mêmes sources ont révélé, par ailleurs, que la cause directe de ce drame serait due au fait que le « Taouss » aurait quitté le port sans que son patron de pêche ne soit à bord. Ce dernier aurait été à Laâyoune en compagnie de six marins pêcheurs. Apparemment, c’est son second, un novice dont le nom ne figurerait même pas sur le registre de navigation selon certains professionnels, qui aurait été à la manœuvre au moment du drame. 
Pire encore, la décision de prendre le large par le « Taouss » a été prise malgré le mauvais temps et la grève de 48 heures décidée par la Confédération nationale de la pêche côtière (CNPC). Le comble, le bateau accidenté appartiendrait à un membre influent de la CNPC, nous ont précisé nos sources. Bien évidemment, seule l’enquête pourra dévoiler  les causes de ce drame et déterminer les responsabilités de chaque partie.  Mais, il n’y a pas que les circonstances de ce naufrage qui suscitent débat, l’opération de sauvetage a également provoqué l’ire des professionnels du secteur. Le manque de rapidité d’intervention conjugué à la précarité des moyens de secours disponibles ont été fortement épinglés. A en croire nos sources, les équipes de secours ne sont intervenues qu’une heure et demie après le drame. Une aberration puisque ces équipes sont censées être en alerte vu les mauvaises conditions métrologiques qui se sont abattues sur la région depuis quatre jours.  C’est grâce à deux bateaux dont l’un appartient  à un membre du CNPC censé être en grève et à quai mais qui se trouvait sur place que 14 marins ont été secourus et trois cadavres repêchés. Les autres sont encore portés disparus.   
Le décompte de ces naufragés  pose problème puisque plusieurs de nos sources nous ont précisé que le nombre de ces derniers dépasserait les 35 personnes inscrites sur le registre de navigation. Une question qui nous force à nous interroger sur l’efficience des mécanismes de contrôle et de surveillance des équipages. Nos sources nous ont révélé que l’enquête pourrait révéler des noms de marins pêcheurs absents la nuit du drame et dévoiler la présence de noms non inscrits sur le registre de navigation. Un autre problème qui va certainement raviver le débat sur la modernisation de la flotte marocaine. D’autant que certains propriétaires de ces bateaux ont bénéficié de fonds de soutien importants sans s’inscrire pour autant dans le processus de renouvellement de leurs navires.   

Hassan Bentaleb
Lundi 3 Mars 2014

Lu 1596 fois


1.Posté par Mlle ZIHI le 03/03/2014 11:50
Merci d'apporter des informations sur les circonstances de cette accident.
La famille d'un de ces pêcheurs portés disparus est en deuil, et se sent impuissance en direct de la France.
Toutes mes condoléances aux familles des autres pêcheurs.

2.Posté par rigaa abderrazak le 03/03/2014 16:47
toutes mes condoleances a toutes les familles allah yarhamhom

3.Posté par oufiguig maroc le 04/03/2014 04:59
mes condoleance a nos familles des disparus et rahmatou allahi 3aleyhimes et bon retablisement pour nos blessès walkadaou kadar.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs