Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Tanger, un khatib s’en prend violemment à l’animatrice télé Nassima Al Horr

Journalistes, réalisateurs, animateurs et graphistes de 2M lancent un appel pour que les mosquées ne soient plus des tribunes de la haine




A Tanger, un khatib s’en prend violemment à l’animatrice télé Nassima Al Horr
L’information ne devrait surtout pas passer inaperçue. A la fin de la semaine passée, 48 heures avant la célébration de la Journée internationale de la femme, un «khatib» s’attaque violemment à Nassima Al Horr, la célèbre animatrice de 2M. La scène se passe à l’intérieur de la mosquée « At-Taouba »,  située dans le quartier Beni Makada, à Tanger.
Ce qui devait être  un cours religieux entre la prière d’Al Maghrib et celle d’Al Ichaa se transforme en pugilat. Au détour d’une phrase, le khatib s’en prend à celle qui anime tous les lundis soirs, «Al Khit Al Biad», un talk-show version télé-réalité à la marocaine. Des accusations graves sont proférées. Des insultes pleuvent. La mise à l’index est décrétée. Excommuniée, traitée de tous les noms et  accusée de tous les maux, Nassima Al Horr est vouée aux gémonies. C’est l’enfer et rien d’autre qui l’attend. 
C’est le quotidien arabophone « Al Ahdath Al Maghribya » qui a rapporté le premier  l’information dans son édition du week-end. Et depuis, les journalistes de la télévision casablancaise sont groggy. C’est l’une de leurs collègues qui a été insultée, diffamée, accusée. Plus grave encore, c’est à l’intérieur d’une mosquée que les faits rapportés –des faits qui ont été recoupés par ailleurs- se sont produits. « C’est arrivé à Nassima Al Horr. C’est à sa dignité de femme qu’il a été porté atteinte. Et c’est exactement comme si cela était arrivé à n’importe lequel d’entre nous. Nous sommes tous Nassima Al Horr!», s’exclame indignée une journaliste de  2M.
Dès lundi, la riposte s’organise. Pas question de se taire. Pas question de banaliser une haine qui ne doit en aucun cas être considérée comme ordinaire. Un groupe de collègues de Nassima Al Horr lance une initiative pour condamner fermement et sans la moindre équivoque le comportement de ce khatib qui officie à Tanger et soutenir de manière pleine et entière leur collègue, championne de l’audimat avec son émission «Khit Al Biad». 
 
Un communiqué pour dire non au détournement 
de mosquée !
Journalistes, chef décorateurs, réalisateurs,  graphistes, ingénieurs de post-production, animateurs, directeurs artistiques, service logistique -ils sont une vingtaine à être derrière cette initiative-  ont rédigé un communiqué dont ils seront les premiers signataires pour appeler les pouvoirs publics à prendre les mesures nécessaires à l’encontre de celui qui a porté atteinte à la dignité et à la réputation de l’animatrice de 2M. Des hommes et des femmes de télévision qui dans leur communiqué demandent aussi et surtout aux responsables concernés de veiller à l’intégrité des mosquées qui ne doivent pas se transformer en tribune de la haine. A 2M, on en est profondément convaincus : les lieux de culte ne devraient jamais être détournés de leur fonction première.
Au Syndicat national de la presse marocaine, (SNPM), l’affaire est suivie de très près. «Nous sommes en train de procéder aux vérifications d’usage avant de réagir. Si l’information est vérifiée, ce qui s’est produit à l’intérieur de cette mosquée à Tanger est extrêmement grave. Et le SNPM réagira alors  avec la plus grande fermeté», conclut Younès Moujahid, le  président du SNPM. 

Narjis Rerhaye
Mercredi 12 Mars 2014

Lu 2192 fois


1.Posté par Anzid le 12/03/2014 15:39
Sous réserve de confirmation des faits, j'aimerais dire à Nassima El hor qu'elle n'est ni la première, ni la drernière à être vilipendée par des soi-disants prédicateurs, muftis, imams, aalims ou frères. Plus notre société se débat pour sortir de l'obscurantisme, plus les forces réactionnaires s'agitent. Ces forces ont une peur bleue de ce qu'ils imaginent que sera leur sort dans une société dégagée de leur emprise où les citoyens recouvrent leurs libertés d'opinion et de culte et de non culte, où la femme recouvre l'intégralité de ses droits.
La société marocaine est sur la voie du progré. A preuve l'agitation hystérique des forces du passé. Ce ne sont là que les soubresauts précurseurs de la fin de leur monde.
J'allais conseiller à Nassima de les traiter avec mépris, de ne pas leur préter attention, mais mesurant la gravité des conséquences possibles de leurs propos, c'est plutôt aux autorités publiques que j'aimerais m'adresser. Il faut une fois pour toutes que les officiels religieux, dans les mosquées et ailleurs, soient, sous peine de sanctions sévères, tenus au respect des personnes quel que soit leur sex, citoyennes ou non, coreligionnaires ou non,
Courage Nassima !..

2.Posté par azziz le 13/03/2014 14:31
Il devrait etre juger un imams devrait avoir du respect surtout pour une femme honte a se imams mme al horr je suis tous coeur avec vous nous sommes des marocains de monde et le maroc ouvert sur le monde avec respect le monde entier connais le maroc et les marocains pour leurs tolérance avec le respect de cotum musulmanes honte a se imam il devrait retourner a l école aprendre la politesses sur tous pour une journalistes qui anime une émission al khayt al abyad vive sa majesté et le peuples marocains1

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs