Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Tan Tan et dans la capitale de Oued Eddahab : Démantèlement de cellules terroristes




A Tan Tan et dans la capitale de Oued Eddahab : Démantèlement de cellules terroristes
Après les opérations qui ont abouti la semaine dernière à l’arrestation de plusieurs jeunes  originaires de Laâyoune   qui sont soupçonnés d’appartenir à une cellule de recrutement de jeunes Marocains en vue de les envoyer au Mali pour renforcer  les rangs des milices d’AQMI, les éléments de la gendarmerie Royale ont investi, vendredi 30 novembre, une maison dans le lotissement du quartier 84 de Laâyoune. Cette opération qui s’est déroulée  en collaboration avec des membres de la sûreté nationale vient suite à l’interception de deux véhicules terrain de marque Toyota, au long de la ceinture de sécurité à la frontière Sud du pays et qui transportaient des armes de poing dont des mitraillettes et des kalachnikovs.
Selon des sources proches de l’opération qui a permis aux agents des forces de l’ordre d’investir la maison, ces dernières y ont découvert des quantités de drogues, des armes dont 4 épées et la somme de 160 millions de centimes. La maison était enregistrée  au nom d’une personne qui serait originaire d’Errachidia. Le suspect serait à la tête de cette cellule qui s’adonne au trafic d’armes, de drogue et à l’immigration clandestine et qui comprend plusieurs membres dont des habitants de Laâyoune. Deux véhicules ont également été saisis par les forces de l’ordre dans le garage de la maison.
 Non loin de là, dans le quartier dit Raha, toujours à Laâyoune, les limiers de la sûreté nationale ont débusqué un groupe de quatre jeunes qui appartiendraient, également, à la même cellule et qui étaient en possession d’armes et de grandes quantités de drogue.
Un autre individu d’origine inconnue et qui ne possédait aucun papier a été également arrêté.
A Tan Tan, petite ville, généralement paisible, les éléments de la police ont encerclé une maison, dans le quartier populaire Tiguiria. Ils auraient reçu des informations selon lesquelles cette maison abriterait deux jeunes gens appartenant aux cellules démantelées, dernièrement, dans différentes villes du pays.
Toutes ces opérations nous rappellent celle de 2008 et au cours de laquelle la gendarmerie Royale avait découvert une cache d’armes, en plein désert, au lieu dit Amgala situé au sud de Smara. Cette cache, on s’en souvient, contenait tout un arsenal d’armes et de munitions dont des lance-roquettes.

Ahmadou El-Katab
Mardi 4 Décembre 2012

Lu 841 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs