Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A 80 ans, pas de retraite pour le chanteur français Pierre Perret




A 80 ans, pas de retraite pour  le chanteur français Pierre Perret
Le chanteur français Pierre Perret a fêté mercredi ses 80 ans à l’Olympia à Paris, là où en 1964, il avait été ovationné par une salle de blousons noirs venus pour les Rolling Stones. Mais cet amoureux des mots «ne veut pas entendre parler de retraite. «Le concept ne mérite même pas une chanson!», lance cet épicurien prosélyte. Trousseur de calembours et fervent opposant au racisme et à l’intolérance, «l’ami Pierrot», comme on le surnomme, «ne regarde jamais dans le rétroviseur». «J’approche 500 chansons et près de 50 albums. Je n’ai rien dans mes tiroirs, mais tout dans ma tête. J’ai toujours envie d’écrire», assure-t-il à l’AFP. Du «Tord-boyaux» au «Zizi», en passant par «Les jolies colonies de  vacances» ou «La Cage aux oiseaux», ses plus grands succès sont devenus des classiques, repris par toutes les générations. Rien de tel pour réjouir  l’enfant du Sud-Ouest qui n’en revient toujours pas d’être aussi célèbre et aimé. «Je n’ai jamais imaginé un tel succès. Très vite, la notoriété m’est tombée dessus. Je n’ai jamais été à la mode. Donc, je n’ai jamais été démodé!  Même devant un public qui a moins de trente ans, tout le monde connait mes chansons, comme dans toutes les couches de la société», s’étonne encore celui qui sera fait Commandeur des arts et des lettres le jour de son anniversaire. «Qu’une trentaine d’écoles, des places, des rues, des médiathèques portent mon nom, c’est surréaliste!».
Ce qui réjouit le plus Pierre Perret est de savoir que ses chansons sont souvent au programme des écoles, surtout les plus engagées, comme «Lily», contre le racisme: «être présent dans la culture des enfants, c’est au dessus de tout. C’est magique!», dit-il en écarquillant les yeux. De toutes ses récompenses et disques d’or, Pierre Perret préfère de très loin les deux prix de la Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme): «Je ne suis sans doute qu’une goutte d’eau dans le combat, mais de goutte d’eau en goutte d’eau, ça peut remplir une rivière». En France comme en Europe, la progression de l’extrême droite «(le) terrifie»: «Je me battrai toujours contre ça, tant que j’aurais du souffle. Je déplore que les gens (NDLR: les électeurs du Front national) prennent ça à la  légère, qu’ils ne se rendent pas compte de l’engrenage dans lequel ils ont mis un pied. Ils ne savent pas qu’on peut les tirer par la jambe, et les avaler tout crû, comme le pays entier». «Mon crédo, c’est la liberté du stylo, au détriment des bien-pensants. C’est ma fierté», estime le chanteur, devenu indépendant très tôt en créant sa  maison de disques. «Je suis plus auteur qu’artiste. Je n’ai jamais été  chanteur. Je chante juste, c’est tout!»
L’heure n’étant pas à la retraite, Pierre Perret rêve à 80 ans de monter une comédie musicale.   

AFP
Jeudi 10 Juillet 2014

Lu 309 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs