Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

59 % des sidéens résident dans trois régions Souss-Massa-Draâ, de Marrakech-Tensift-Al Haouz

(22 %) et le Grand Casablanca concernés




59 % des sidéens résident dans trois régions Souss-Massa-Draâ, de Marrakech-Tensift-Al Haouz
Abderrahmane Belmamoun, médecin et chef de division des maladies transmissibles au ministère de la Santé, a affirmé que 59 % des cas déclarés du syndrome d'immunodéficience acquise (sida) sont enregistrés au niveau de trois régions, à savoir Souss-Massa-Draâ (25 %), Marrakech-Tensift-Al Haouz (22 %) et le Grand Casablanca (12 %), ajoutant que la plupart qui sont atteints dans la région de l’Oriental, notamment Nador, s’adonnent à la drogue. 
Ce responsable au sein du ministère de la Santé a souligné que depuis 1986, date de la découverte du premier cas au Maroc, jusqu’à fin octobre 2013, 8040 cas ont été recensés dont 4912 cas de sida et 3101 séropositifs, ajoutant que 27 % des cas ont été enregistrés entre 2002 et 2006, alors qu’entre 2008 et 2012 ont été enregistrés 50 % des cas.
Il a, par ailleurs, estimé que le nombre d’invidus qui vivent avec le virus est de 30.000 et que 74 % ignorent complètement qu’ils en sont porteurs.
Quant à la vision stratégique adoptée par le ministère de la Santé, Abderrahmane Belmamoun a expliqué que l’objectif principal du département est d’arriver à diminuer de 50 % le nombre de personnes atteintes de cette maladie, et de 60 % celui des décès à cause du virus à l’horizon 2016.
Ces données ont été présentées lors d’un atelier régional sur les aspects médicaux du sida et l’hépatite, organisé au cours de la semaine passée à Casablanca, par l’Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) et l’Organisation islamique des sciences médicales en collaboration avec l’Association marocaine des sciences médicales. 
Le débat auquel ont pris part des journalistes du monde arabe et islamique et des médecins spécialisés, a porté notamment sur le traitement de ces maladies par les médias et le rôle important de ceux-ci au niveau de  la sensibilisation et de la prévention.
A l’issue de cet atelier, un réseau de journalistes arabes et musulmans spécialisés dans le domaine médical a été créé. Driss El Adil (Maroc) a été choisi comme coordinateur de ce réseau, secondé par Azza Abdelah Osman (Egypte) et Sidi Mohamed Al Imam (Mauritanie). 

Campagne de dépistage à Fès
 
Une campagne de dépistage et de lutte contre le sida a été organisée récemment à Fès à l'initiative de la direction régionale de la santé.
Cette initiative qui a profité à 5000 personnes s’inscrit dans le cadre du programme régional stratégique de lutte contre le sida.
Initiée pour la 5ème année consécutive parallèlement au Festival des musiques sacrées du monde de Fès, cette campagne de dépistage et de lutte contre le sida a été organisée en collaboration avec d'autres partenaires, dont les délégations de la santé, de l'Entraide nationale et de la jeunesse et du sport.


MT
Vendredi 4 Juillet 2014

Lu 1617 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs