Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

28.000 nouveaux cas de tuberculose déclarés annuellement : La maladie du pauvre gagne du terrain




28.000 nouveaux cas de tuberculose déclarés annuellement : La maladie du pauvre gagne du terrain
La tuberculose tue encore au 21ème siècle. Elle demeure un problème de santé publique à travers le monde et notamment au Maroc. Certes des progrès ont été réalisés en la matière mais beaucoup  reste à faire. Jusque-là et  malgré les plans et les stratégies adoptés par le ministère de la Santé, la régression de cette maladie est de l'ordre de 2 à 3% chaque année. Ce rythme n’atteint cependant pas l’objectif fixé par le plan national de lutte contre la maladie qui vise un taux de diminution de 6% pour les années à venir. Cette situation s’explique par plusieurs facteurs liés à la nature de la maladie et aux conditions socioéconomiques des malades. Pour ce, l’OMS recommande une approche multidisciplinaire pour la lutte contre la tuberculose où les responsabilités de chaque secteur sont définies. C’est dans ce cadre que le ministère projette l’élaboration d’une feuille de route qui sera la base de la nouvelle  stratégie nationale anti-tuberculose 2013-2016.
Au Maroc les progrès réalisés en matière de lutte contre cette maladie dite du pauvre ont permis d’atteindre un taux de détection de 95%, et un taux de succès thérapeutique à plus de 85% depuis 1995. Ce qui a permis de réduire l’incidence de la tuberculose, toutes formes confondues, de 30% en 15 ans et de 32,5% celle de la tuberculose pulmonaire à microscopie positive (TPM+), qui est la forme la plus contagieuse. Des progrès réalisés grâce  à la gratuité des traitements antituberculeux et à la décentralisation des prestations dispensées aux malades. On a noté aussi, une baisse de la tuberculose à microscopie positive de 35% entre 1996 et 2011, ce qui a contribué à réduire la transmission du bacille de Koch.
Cependant, l’envers du décor nous révèle une tout autre réalité. Ainsi d’après des statistiques officielles, le nombre de cas détectés par an s’élève à 28.000 malades avec une incidence de 100 nouveaux cas pour 100.000 habitants (dont 35 nouveaux cas de tuberculose à frottis positif). 70% des cas sont enregistrés dans les zones les plus urbanisées particulièrement autour des grandes villes du Royaume. D’après les statistiques, les hommes (57%) sont plus atteints que les femmes (43%). Et la tranche d’âge la plus touchée est celle entre 15 et 45 ans. Quant aux rechutes, elles sont de l’ordre de 5%.
Il va sans dire que cette maladie sévit au sein des populations les plus vulnérables. Sa prolifération se conjugue avec la précarité, la misère et le manque de moyens. Sa multiplication est un moyen sûr de prendre le pouls du niveau de développement socioéconomique du pays. Le constat est sans appel : il est au plus bas.

N.M
Jeudi 20 Décembre 2012

Lu 837 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs