Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

25 morts et une cinquantaine de blessés dans un attentat suicide en Afghanistan

Une hausse de 24% du nombre de civils tués ou blessés durant les six derniers mois




25 morts et une cinquantaine de blessés dans un attentat suicide en Afghanistan
Au moins 25 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées mardi lors d'un attentat suicide contre un marché de la province afghane de Paktika (est), près de la frontière pakistanaise, ont indiqué des responsables locaux. L'assaillant a fait exploser son véhicule piégé au milieu d'un marché bondé du district local d'Urgun. 
Selon les premières informations, 25 personnes, des civils pour la plupart, ont été tuées et environ 50 ont été blessées par une explosion très forte. En outre, l'attentat avait endommagé des dizaines de commerces et des habitations se trouvant à proximité.
Il n'y avait plus de place dans les hôpitaux et les victimes étaient traitées directement dans la rue, selon des témoins.
Le porte-parole du ministre de l'Intérieur Sediq Seddiqi a confirmé l'incident, indiquant que les explosifs avaient été placés à bord d'un camion, que la police a tenté d'arrêter sans succès. Cet attentat, l'un des plus meurtriers à survenir en Afghanistan au cours des dernières semaines, n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais pourrait porter la marque des talibans qui ont fait des attaques suicide leur arme de prédilection.
La Paktika, l'un des repaires des talibans du réseau Haqqani, est située à la frontière des zones tribales pakistanaises, où l'armée mène depuis un mois une offensive contre les rebelles islamistes. 
Selon nombre de témoignages locaux, cette offensive a poussé des centaines de combattants à passer la frontière afghane.
L'explosion d'une bombe artisanale au passage d'un véhicule transportant des employés de la présidence a aussi fait deux morts et cinq blessés mardi dans la banlieue de la capitale Kaboul.
"Toutes les victimes travaillaient au service média de la présidence", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de Kaboul, Hashmat Estanakzai. 
Selon l'ONU, le nombre de victimes civiles du conflit afghan a fortement augmenté cette année, un signe inquiétant de l'intensification des combats au sol à six mois du retrait des forces de l'Otan. La mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) a recensé une hausse de 24% du nombre de civils tués ou blessés par des combats, bombes artisanales ou attentats suicide entre le 1er janvier et le 30 juin, par rapport à la même période de 2013. Au cours de cette période, 1.564 civils (+17%) sont morts dans le conflit afghan, selon les données de l'ONU.  

AFP
Mercredi 16 Juillet 2014

Lu 229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs