Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

13ème congrès du Polisario : Les assises de tous les mensonges




Le 13ème congrès du Polisario qui s’est déroulé en décembre dernier était entaché d’irrégularités et de mensonge. A commencer par le lieu qui a été choisi par le Polisario. Cette partie du no mans land, située au milieu de nulle part dans ce vaste désert que le Polisario appelle mensongèrement territoire libéré,  outre les congressistes qui sont des Sahraouis certes, mais des Sahraouis algériens, maliens, nigériens ou mauritaniens qui n’ont rien à voir avec les territoires objet du conflit entre le Maroc et l’Algérie. Il est donc tout à fait logique que les Sahraouis originaires du Sahara marocain, objet du conflit, soient exclus de ce que le Polisario appelle conseil national du parti-Etat qui se veut une imitation des partis uniques existant dans les régimes totalitaires de la Corée du Nord ou de Cuba. C’est ainsi que pour être sûr de la reconduite du leader maximo sahraoui, Abdelaziz, le DRS algérien a programmé l’exclusion des membres des tribus susceptibles de s’opposer à cette reconduction que sont les Toukna, les Oulad Tidrarine, Laâroussiyne, etc. Et, Appliquant la politique de diviser pour régner, il fit nommer un soi-disant premier ministre appartenant à la tribu Oulad Dlim, allié séculaire stratégique des tribus Toukna. Lequel premier ministre fait croire qu’il a nommé 4 ministres Izerguiyne, 2 d’Aït Lahcen, 1 d’Oulad Tidrarine et 1 d’Aitoussa, sans toutefois la moindre prérogative, car exclus de la permanence du parti-Etat. Mais ces nominations constituent un message à ces tribus, dont la teneur est : «Vous n’êtes pas concernés, estimez-vous heureux, vous avez des cousins ministres». Mais en contrepartie, les tribus Touknas, Oulad Tidrarine, Laâroussiyne et les autres doivent œuvrer à consolider le séparatisme interne pour justifier la nomination des leurs aux postes ministériels. Ces nominations doivent aussi servir de couverture aux irrégularités qui ont entaché ce 13ème congrès et légitimer les instances qui en seront issues.
Le 13ème congrès du Polisario peut, donc, être qualifié comme le congrès qui a rendu légitime, l’intégration des Sahraouis d’origine algérienne, d’une part, mais celui qui a servi de couverture aux tortionnaires avec à leur tête le Marrakchi, Abdelaziz.
Au moment où les dictateurs de Tunisie, d’Egypte, de Libye et bientôt du Yémen et de Syrie, cèdent aux pressions de leurs peuples, voilà que le DRS algérien provoque un pseudo-congrès légitimant le tortionnaire Abdelaziz et perpétuant son règne.

* Président de l'Association des portés disparus
du Polisario

Par Aguaï Dahi *
Jeudi 12 Janvier 2012

Lu 742 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs