Zakaria Ghafouli clôt en beauté le Festival national de la musique de jeunes

Lundi 22 Janvier 2024

Le jeune et talentueux chanteur, Zakaria Ghafouli, a livré, samedi soir à Chichaoua, une brillante prestation musicale, lors de la soirée de clôture de la première édition du Festival national de la musique de jeunes.

Sous une salve d'applaudissements ininterrompue et avec une montée sur scène tant attendue par les festivaliers, parmi les visiteurs et les hôtes de la ville de Chichaoua, Zakaria Ghafouli a gratifié le public présent d’un florilège de chansons tirées du répertoire musical si emblématique de la chanson arabe et marocaine, avec au menu l’interprétation, à la manière des grands maîtres, de titres des plus connus et appréciés de tous.

Une véritable immersion au cœur de chants, rythmes et de sonorités les plus captivants que Zakaria Ghafouli a bien voulu offrir, en toute générosité et professionnalisme, pour le bonheur et le plaisir de ses fans présents à ce festival inscrit, désormais, sur la liste des rendez-vous artistiques et culturels incontournables de la ville de Chichaoua.

Auparavant, le public venu nombreux partager des moments inoubliables de joie et de liesse, a été convié à apprécier un show musical offert par la troupe "Tamount Lahbab", occasion de rendre hommage à la chanson et au patrimoine amazighs riches et authentiques.
Créée en 1997, cette troupe musicale issue de la commune d’Ait Hadi (province de Chichaoua) dispose à son actif d’un répertoire musical varié et si original.

Par la suite, c’est à la troupe musicale "Jedba" créée en 2020 dans la ville de Chichaoua, et spécialisée dans la fusion de la musique Gnaoua traditionnelle et la musique de jeunes, d’occuper la scène du festival, le temps d’une belle aventure musicale pour jeter une passerelle artistique grâce à l'universalité de ce langage, entre le passé et le présent.

Et ce n’est pas tout, puisque cette soirée de clôture a été celle de toutes les promesses, permettant encore aux festivaliers de surfer, en toute subtilité et finesse, sur un autre style musical, en compagnie du groupe "L’hrarcha" et son riche répertoire alliant sonorités et rythmes puisant dans l’art de "Houmada" et dans le patrimoine "El Houari".

Par la suite, la musique populaire s’est invitée brillamment sur la scène de ce festival, avec le tout talentueux artiste Saad Kamily et sa troupe. Occasion de faire vibrer l’assistance aux rythmes de ce genre des plus prisés.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Samir El Ouanassi, chef de service des affaires culturelles à la Direction régionale de la culture à Marrakech-Safi, s’est félicité du franc succès que ce festival a connu, comme en témoigne la forte admiration qu’il a pu susciter chez le grand public.

"La ville de Chichaoua qui jouit d’une forte symbolique historique, abritera chaque année cet événement musical d’envergure", a-t-il ajouté, notant que tout l’effort sera déployé pour que les prochaines éditions soient plus développées.

Dans une déclaration similaire, Zakaria Ghafouli a dit toute sa joie de se retrouver dans la ville de Chichaoua pour participer à ce festival, louant au passage l’excellente organisation de cet événement ainsi que l’interaction positive du public avec qui, il a eu le privilège de partager de belles chansons aussi bien anciennes que nouvelles dans son répertoire.
Et de conclure en affirmant que ce festival contribuera, sans nul doute, à la dynamique que connaît cette province qui mérite un rayonnement à tout égard notamment, de par sa nature pittoresque et ses multiples richesses.

Initié par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, en partenariat avec la préfecture de la province, le Conseil provincial et le Conseil communal de Chichaoua, ce festival se fixe pour mission d’explorer de jeunes talents et de promouvoir leur créativité artistique.

Placé sous le signe "La musique et le développement de jeunes", ce nouveau-né artistique a été conçu de manière à contribuer à la promotion de la scène artistique locale et de permettre aux festivaliers parmi les mordus de ce genre musical, de venir nombreux rencontrer leurs stars préférées et par là, de passer de beaux moments riches en rythmes, chants et sonorités.

Cette première édition a connu la participation de 11 groupes musicaux alliant patrimoine artistique national et musique moderne, dont les troupes "Lehrarcha", "Al Friqa Anouhassiya", "Agogo", "DB-Band", "Fusion Gnaoua", "Mohamed Adly"», ou encore Cheb Abdo Chak.

Au menu de ce festival figuraient également deux ateliers de formation sur "la spécificité et la créativité artistique" destinés à initier les jeunes aux techniques artistiques de base, à même de les aider à acquérir des expériences musicales solides, qui respectent le goût général et promeuvent l’esthétique artistique.

Libé

Lu 1272 fois

Cinema | Livre | Musique | Exposition | Théâtre







Inscription à la newsletter

LES + LUS DE LA SEMAINE