Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violence dans les stades: Des acteurs sportifs et des hommes de loi sont pour plus de fermeté


Libé
Mercredi 16 Mars 2022

Violence dans les stades: Des acteurs sportifs et des hommes de loi sont pour plus de fermeté
Des acteurs sportifs et des hommes de loi, ainsi que des cadres nationaux ont insisté sur la nécessité d’un traitement ferme du phénomène de la violence dans les stades, regrettant les événements qui ont émaillé, dimanche, la rencontre de Coupe du Trône entre l'AS FAR et le Maghreb de Fès. Dans des déclarations à la MAP, ils ont également plaidé pour une approche pédagogique ciblant notamment les mineurs, à travers la formation et l’encadrement dans les milieux familial, culturel, sportif et social, soulignant l’importance d’une démarche participative impliquant l’ensemble des intervenants. Dans ce sens, l’avocat et conseiller juridique Karim Adil a indiqué que la lutte contre ce phénomène qui touche l’ordre public passe par une application rigoureuse de la loi. Pour lui, ce phénomène est dû à des facteurs socio-éducatifs et au manquement des associations à leurs rôles d’encadrement et de sensibilisation. Pour sa part, Yassine Saad Allah, conseiller du maire de Casablanca chargé des affaires sportives, a indiqué que les auteurs de ces agissements doivent être sévèrement punis vu la gravité de ces actes pour les personnes et les biens. Les gradins sont exploités pour évacuer la frustration due à des facteurs socio-éducatifs, notamment la déperdition scolaire et le manque d’encadrement, estime-t-il, tout en appelant à restructurer les "ultras" pour en faire des associations légalement constituées et soumises à la loi. Pour Mohamed Merachi, acteur pédagogique, il faut d’abord se pencher sur les attitudes agressives et les actions et réactions d’une frange des supporters, puis amorcer un dialogue sérieux avec les groupes de supporters dans un cadre pédagogique rénové. Mohamed Belmahi, membre du Comité national olympique marocain relève, quant à lui, que ce phénomène dépasse les stades sportifs et provoque la dégradation des biens d’autrui et le décès de personnes innocentes, plaidant pour d’autres approches impliquant la famille, l’école, les médias, la société civile, entre autres. Pour le responsable, l’approche sécuritaire et judiciaire n’est pas suffisante à elle seule et il faut agir suivant une démarche globale. Il a, également, plaidé pour la mise en place de commissions provinciales chargées de prendre l’ensemble des mesures afin d’assurer la sécurité du public sportif et de préserver les biens. De son côté, Said Benmansour, président de l’Association Sport et amitié a appelé à l'application des dispositions de la loi 09.09 relative aux violences dans les stades, tout en adoptant une approche globale pariant sur la sensibilisation et l'autoimmunisation des jeunes.

Les sanctions de la Commission centrale de discipline et du fair-play

La Commission centrale de discipline et du fair-play, relevant de la Fédération Royale marocaine de football, a infligé des sanctions à l'AS FAR et au Maghreb de Fès, suite aux événements ayant émaillé leur match, disputé dimanche pour le compte des éliminatoires de la Coupe du Trône 2020-2021, au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat. Dans un communiqué, la Commission affirme que suite à ces événements et en se référant aux rapports qui lui sont parvenus au sujet de cette rencontre et après avoir visionné les séquences vidéo des actes de violences anti-sportifs déplorables qui se sont produits et qui affectent l’image du football national, elle a décidé ce qui suit :

Pour l’AS FAR :
1. Faire disputer à huis clos les matchs de l’AS FAR et interdire à ses supporters d’assister aux matchs en déplacement du club pour le reste de la saison sportive (art. 36, 76, 60, 105 du code de discipline) en raison de la gravité des événements survenus et des actes de violence commis par les supporters de l’AS FAR et qui ont causé de graves blessures entre les éléments des forces de l’ordre et des supporters, ainsi que des dégâts matériels aux différentes dépendances du stade.
2. Amende de 50.000 dirhams à l’encontre de l’AS FAR suite aux jets de pierres et autres objets envers l’aire de jeu (art.105 du code disciplinaire).
3. Amende de 50.000 dirhams à l’encontre de l’AS FAR suite à l’envahissement de la pelouse du stade par les supporters du club (art.105 du code disciplinaire).
4. Amende de 20.000 dirhams à l’encontre de l’AS FAR suite à l’usage par ses supporters de fumigènes(art.105 du code disciplinaire).
5. Porter à la charge de l’AS FAR les frais de réparation causés par les dégâts survenus au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat et ses équipements après évaluation, l’AS FAR étant le club qui reçoit et le responsable de l’organisation (art, 22 du règlement des compétitions et art. 105 du code disciplinaire).

Pour le MAS :
1. Faire disputer à huis clos deux matchs du MAS en raison du comportement de ses supporters, l’envahissement de la pelouse du stade à l’issue de la rencontre et l’usage de fumigènes et jets de pierres (art.60, 76 et 105 du code disciplinaire).
2.Amende de 50.000 dirhams à l’encontre du MAS après le jet de pierre et autres objets par ses supporters envers l’aire de jeu (art.105 du code disciplinaire).
3. Amende de 50.000 dirhams à l’encontre du MAS après l’envahissement de la pelouse par ses supporters (art.105 du code disciplinaire).
4.Amende de 20.000 dirhams â l’encontre du MAS suite à l’usage par ses supporters de fumigènes (art.105 du code disciplinaire).

 


Lu 1153 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS