Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers la création à Laâyoune de pôles de développement dans les secteurs clés de l’économie

L’Industrie alimentaire et la valorisation des produits de la mer dans les provinces du Sud au menu d’un colloque




L’industrie alimentaire et la valorisation des produits de mer dans les provinces du Sud ont été au centre d’un colloque organisé, vendredi à Laâyoune, à l’initiative de l’Association Ribat Al Fath et la Faculté des sciences à l’université Ibn Zohr d’Agadir.
Initiée avec l’appui de la wilaya de Laâyoune-Sakia- El Hamra, cette rencontre, qui s’est déroulée en présence d’une délégation de l’Association française Agirep (Association girondine de recherche, d’échanges et de perfectionnement), se veut une occasion d’échange autour des perspectives de création des pôles de développement dans certains secteurs clés de l’économie locale, a souligné Abdelkrim Bennani, président de Ribat Al Fath, rapporte la MAP.
M. Bennani a mis en avant, dans ce sens, l’essor socioéconomique que connaît la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, à l’instar de l’ensemble des provinces du sud, grâce à la Haute sollicitude dont entoure SM le Roi Mohammed VI les populations de cette région du Royaume.
Il a indiqué, par ailleurs, que son association et l’Association Agirep envisagent de lancer une ‘’Fondation Maroc-France pour la paix et le développement durable’’ avec l’objectif de renforcer la coopération entre les deux rives de la Méditerranée par le développement durable.
De son côté,   Mokrim Abdellatif de l’Université Ibn Zohr, a relevé que cette rencontre se propose d’examiner des opportunités de mise en valeur des créneaux de développement local ayant trait notamment aux produits maritimes dans le but de contribuer au développement local et de favoriser la création des opportunités d’emploi.
Pour sa part, le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Yahdih Bouchaab, a mis en avant l’importance de la tenue de cette rencontre qui illustre l’adhésion des acteurs économiques à la dynamique de développement que connaissent les provinces du Sud dans le but de booster des secteurs prometteurs et à fort potentiel dans la région.
Il a rappelé, à ce titre, que ce colloque intervient deux jours après la réunion élargie, tenue à Laâyoune, en vue d’examiner l’état d’avancement des projets inscrits dans le cadre du nouveau développement des provinces du sud, toute en se réjouissant des résultats importants de cette rencontre.
Il a plaidé, à ce propos, pour la mobilisation et la conjugaison des efforts pour l’aboutissement de ce chantier de développement lancé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 40è anniversaire de la Marche Verte.
Le président de l’Association Agirep, Hubert Seillan, s’est félicité, de son côté, de la tenue de cette rencontre pour la consolidation des liens entre les acteurs oeuvrant dans les domaines du développement social et économique et de la recherche scientifique.
Evoquant la fondation que son association et Ribat Al Fath comptent lancer prochainement, M. Seillan a noté que cette initiative procède "d’une idée désintéressée de coopération économique, sociale et culturelle entre les forces vives françaises et marocaines’’.
Cette fondation aura pour but de participer à la paix sociale sur les deux rives de la Méditerranée par le développement durable, de penser la paix dans une dimension globale Nord-Sud et Sud-Nord, et d’appréhender le développement économique dans une finalité sociale et culturelle.

Mardi 14 Mars 2017

Lu 825 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.