LibéSport









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Valverde délivre encore le Real contre Leipzig

Jeudi 15 Septembre 2022

Deux matches, deux buts : grâce à Fede Valverde, décisif en fin de match, le Real Madrid a arraché un succès bienvenu 2-0 mercredi à domicile contre Leipzig pour la deuxième journée de Ligue des champions, un coup parfait avant le derby contre l'Atlético dimanche en Liga.


Karim Benzema est toujours blessé, mais le Real a trouvé un nouveau héros à choyer : l'Uruguayen Fede Valverde, déjà auteur d'un exploit personnel qui a enflammé Internet dimanche contre Majorque en Liga, a de nouveau délivré le Real avec un enroulé du gauche à la 80e, avant que Marco Asensio ne scelle le succès d'une reprise décroisée sur coup franc à la 90e+1.


Un but célébré avec une joie rageuse, les poings serrés. Car jusque-là, le match du Real n'avait rien de satisfaisant, et encore moins de séduisant. "Je n'ai pas demandé à mes joueurs de pratiquer un football fantastique. Je leur ai demandé de pratiquer un football simple pour gagner", a glissé Carlo Ancelotti en conférence de presse après sa 100e victoire d'entraîneur en C1.
Avant de plaisanter au sujet de son protégé Fede Valverde : "Je lui ai dit que s'il ne marquait pas dix buts cette saison, je déchirerais ma licence d'entraîneur.

"
Le "Pajarito" ("petit oiseau", en espagnol) a bien montré la voie aux siens, avec une énergie débordante sur son aile droite, mais le Real était comme engourdi, annihilé par la solide défense allemande.


Privé de Benzema, touché à la cuisse droite et incertain pour le derby dimanche, "Carletto" avait choisi de laisser Eden Hazard sur le banc et de titulariser Valverde avec le duo de Brésiliens Vinicius et Rodrygo (en N.9), l'attaque qui a débouché sur sept buts sur les deux derniers matches en l'absence du goleador français.

Et Asensio, qui avait montré son mécontentement de manière ostentatoire ce week-end après sa non-entrée en jeu contre Majorque, a saisi sa chance sur la scène européenne.


La défaite a de quoi faire rager les Allemands : une semaine après la claque reçue à domicile contre le Shakhtar Donetsk (4-1) en ouverture de la Ligue des champions et quatre jours après leur probant succès 3-0 contre Dortmund en championnat, les coéquipiers de Christopher Nkunku ont longtemps inquiété les champions d'Europe chez eux, au Santiago-Bernabéu, avant de céder dans le final.


Les plus belles occasions du match portent d'ailleurs le sceau de Nkunku : l'attaquant français a alerté Thibaut Courtois dès la 5e minute, puis a dévié un ballon judicieux vers Timo Werner au retour des vestiaires (50e), qui a fini hors cadre.
 Nkunku a même failli ouvrir la marque à la 34e, mais il était un poil trop court pour pousser la remise de Werner qui roulait devant la ligne.


Froid et méthodique, le champion d'Espagne et d'Europe en titre a parfaitement abordé sa semaine décisive avec un premier succès en Ligue des champions, avant un derby qui s'annonce bouillant dimanche (21h00) en Liga sur le terrain de l'Atlético, battu la veille 2-0 à Leverkusen.


Libé

Lu 477 fois

Sport_International







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Inscription à la newsletter