LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une illustration de l’intérêt porté aux traditions équestres, élément essentiel de l’identité culturelle du Royaume

23e Trophée Hassan II de "Tbourida"

Mardi 28 Mai 2024

Le Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels, qui souffle cette année sa 23e bougie, illustre l’intérêt continu pour les traditions équestres en tant qu’élément essentiel de l’identité culturelle du Royaume.

Cette manifestation, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, met également en lumière l'intérêt porté au cheval par les Marocains à travers les âges et qui puise son fondement dans les riches traditions du patrimoine du Royaume, témoignant ainsi de la relation qui lie les Marocains au cheval.

Le Trophée Hassan II de Tbourida, dont la 23e édition est organisée du 27 mai au 2 juin à Dar Es Salam à Rabat, offre l'occasion pour des dizaines de tribus de s'affronter afin de choisir la meilleure "Sorba" pour les représenter lors de ce rendez-vous annuel, qui attire un large public avide de cet art équestre traditionnel.

L’intérêt pour les sports équestres traditionnels s'est accru ces dernières années à travers l'organisation, chaque année, de concours régionaux, interrégionaux et nationaux pour sélectionner la meilleure "Sorba", le meilleur cavalier, le meilleur cheval et le meilleur costume traditionnel, dans lesquels des prix sont attribués aux participants afin de susciter l'intérêt pour la pratique de ce sport ancré dans la culture marocaine et qui constitue une partie de l'authenticité et de l'histoire ancienne du Royaume.

Pour assurer la relève et la continuité de ce patrimoine culturel authentique outre sa transmission aux générations futures, la Fédération Royale marocaine des sports équestres a organisé un concours destiné aux garçons âgés de 12 à 16 ans, qui concourent dans des "Sorbas" soumises aux mêmes règles que celles réservées aux adultes.

Dans la perspective de consolider l’intérêt pour ce patrimoine culturel, le Maroc a officiellement déposé son dossier de candidature pour inscrire la "Tbourida" sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité en 2019. Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a approuvé cette demande moins de deux ans plus tard, à la faveur de l'importante mobilisation des voies diplomatiques et des acteurs du domaine équestre au Maroc.

Ainsi, les arts équestres traditionnels de "Tbourida ou Fantasia" ont été officiellement inscrits sur la liste du patrimoine mondial lors de la 16e session du comité, tenue le 15 décembre 2021 à Paris.

La 23e édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels connaît la participation de 24 "Sorbas" dont dix-huit Seniors (âgés de 17 ans et plus) et six Juniors (âgés de 12 à 16 ans) qui se sont qualifiées à ce prestigieux évènement suite aux concours régionaux et interrégionaux, organisés tout au long de l’année, en partenariat avec la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC).

Les compétitions équestres traditionnelles débutent par un passage de la "Sorba" menée par le "Moqqadem" pour saluer le public, avant de revenir à la ligne de départ pour s’élancer dans une belle course durant laquelle les cavaliers montrent leurs talents, dans le but de maîtriser leur monture et leur fusil.

Au signal donné par le "Moqaddam", généralement le plus âgé de la "Sorba", les cavaliers doivent appuyer sur la gâchette de leurs fusils, car le succès de la "Tbourida" dépend de la simultanéité des tirs.

Les "Sorbas" sont notées selon des critères fixés par les juges de la Fédération Royale marocaine des sports équestres, et qui prennent en compte l’unité des mouvements des cavaliers, le rythme du galop, le mouvement des fusils, le timing du tir, la tenue traditionnelle et la selle.

Les cavaliers sont également notés sur le degré de coordination et de communication, la maîtrise du cheval, ainsi que l’allure générale du cavalier et de son cheval.
Les cavaliers tiennent à porter la tenue traditionnelle composée de la "Jellaba", du "Salham", du "turban", et des chaussures hautes et portent le poignard et le fusil orné de décorations et de gravures.

La selle, confectionnée par des artisans, est décorée par des dessins et des broderies reflétant le patrimoine marocain authentique et met en valeur la beauté du cheval et de son cavalier et montre sa position sociale au sein de sa tribu.

Divers

Botola Pro D1
 
L’Union de Touarga s’est imposée à domicile face au Moghreb de Tétouan sur le score de 1 but à 0, lundi au Complexe sportif Prince Héritier Moulay El Hassan de Rabat, en match comptant pour la 28e journée de la Botola Pro D1 "Inwi" de football.
L’unique but de la rencontre a été inscrit par Iliass Lagrimi à la 59e minute.
A l’issue de ce match, l’Union Touarga grimpe à la 5e place avec 40 unités, tandis que le Moghreb de Tétouan stagne à la 8e position (34 pts).

Dans l’autre match disputé au stade Hassan II de Fès, le Maghreb de Fès et le Hassania d’Agadir se sont neutralisés (2-2).
Les buts des locaux ont été signés Mouhcine Bouriga, auteur d’un doublé (8e, 77e s.p), alors que Hamza Afsal (25e) et Sofian El Moudane (62e, s.p) ont marqué les buts du Hassania d’Agadir.
Au terme de cette rencontre, le Maghreb de Fès occupe la 10e place avec 31 unités, ex-æquo avec son adversaire du jour.
 
Championnat de badminton
 
La finale du Championnat national individuel de badminton 2023/2024 s'est tenue le week-end dernier à Ifrane avec la participation de sept clubs en provenance de Tanger, Kénitra, Oujda, El Hajeb, Oulmès et Ifrane.

Ainsi, la catégorie +19 Hommes a été remportée par Oussama Bouia, du club Badminton Ifrane, devant Ait Benslimane (Atlas Oulmès). Chez les dames, c’est Meryem Benjelloun (Badminton Ifrane) qui a triomphé devant Nada Sassi (KAC-Kénitra).
Pour la catégorie U19 hommes, c’est Said Oukassou (Atlas Oulmès) qui a terminé premier alors que la victoire chez les dames est revenue à Marwa Zakin (Atlas Oulmès).

Chez les U17, Reda Ljaja (KAC-Kénitra) a remporté la première place alors que chez les dames, Haddai (Atlas Oulmès) a occupé la première marche du podium. S’agissant de la catégorie U15 hommes, la victoire a été décrochée par Taha El Yabouri (Amal El Hajeb), alors que Harchaoui (Atlas Oulmès) s’est adjugé le titre chez les dames.

Ce championnat, organisé à l’issue de tournois régionaux, sera suivi par le Championnat du Maroc par équipes de badminton et de la Coupe du Trône à El Hajeb, a fait savoir le président de la Fédération Royale marocaine du badminton, Marouane Bichi.

Libé

Lu 450 fois


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter