Une conférence à Rabat met en lumière l'héritage intellectuel de feu Abdellah Guennoun



Libé
Vendredi 10 Mars 2023


L'Académie du Royaume du Maroc a organisé, mardi à Rabat, une conférence en hommage posthume à l'érudit et penseur marocain Abdellah Guennoun, mettant en lumière ses contributions intellectuelles et son militantisme.


Cette rencontre, organisée en collaboration avec la Fondation Abdellah Guennoun pour la culture et la recherche scientifique, a été agrémentée de témoignages de personnalités littéraires, intellectuelles et académiques, mettant en avant les contributions intellectuelles et littéraires du défunt qui ont enrichi les bibliothèques marocaine et arabo-musulmane.


S’exprimant à cette occasion, le secrétaire perpétuel de l'Académie du Royaume du Maroc, Abdeljalil Lahjomri, a indiqué que feu Abdellah Guennoun a été l'un des penseurs qui ont posé les premières pierres d'un projet de développement et de renaissance visant à renforcer l'identité culturelle et civilisationnelle du Maroc et à consolider les valeurs de foi et de patriotisme.  "Les préoccupations du défunt érudit portaient principalement sur son projet national et intellectuel, qui consistait à renouveler la pensée religieuse, à défendre l'indépendance, la souveraineté et le patrimoine du pays et à renforcer la confiance dans l'identité civilisationnelle marocaine", a-t-il ajouté.


M. Lahjomri a également évoqué le parcours politique d’Abdellah Guennoun, soulignant que le regretté appelait à "la libération intellectuelle et nationale de la domination coloniale, à la libération de l'esprit du carcan de l'imitation, ainsi qu’à la libération du colonialisme".

"Cet hommage s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des nouveaux objectifs structurants de l'Académie du Royaume, à savoir encourager et développer la recherche scientifique, célébrer les figures et personnalités qui ont marqué la scène nationale dans divers domaines,  et explorer la mémoire nationale et ses apports intellectuels qui éclairent les voies d'avancement et de développement de la société marocaine", a-t-il ajouté.


De son côté, le président de la Fondation Abdellah Guennoun pour la Culture et la recherche scientifique, Mohamed Guennoun, a souligné que "le penseur Abdellah Guennoun a excellé dans diverses sciences et connaissances, en particulier la littérature, l'histoire et la pensée islamique", indiquant que "le penseur a su adapter ses recherches et études aux exigences de son temps, enrichissant ainsi la pensée islamique". Il a souligné, par ailleurs, les apports du regretté au mouvement de lutte contre le colonialisme français, indiquant qu’il entretenait des relations avec de nombreuses personnalités nationales telles que Abdelkrim El Khattabi, Mohamed Allal Al-Fassi et Abdelsalam Bennouna. M. Guennoun a également souligné l'importante contribution de Abdellah Guennoun dans le domaine jurisprudentiel, citant à cet égard le combat que menait l'éminent penseur contre les "fatwas" propagées par le colonisateur dans le but de semer la zizanie dans le pays.


Erudit, politicien et écrivain, feu Abdellah Guennoun (1908-1989) était un éminent universitaire et penseur et l'un des piliers de la langue arabe dans le monde arabe.

Le défunt a étudié à l'université Al Quaraouiyine de Fès et a été formé par les grands savants de l'époque.
Feu Guennoun s’intéressait à la littérature, à la langue arabe et à la Chariaa et a été membre de plusieurs académies de langue arabe à Damas, au Caire, à Amman et à Bagdad.

Il portait également un intérêt au domaine du journalisme, étant donné qu’il avait l'habitude d'écrire dans divers journaux et revues arabes.
Feu Guennoun a occupé, entre autres, les postes de professeur à la Faculté Oussoul Eddine de Tétouan, de gouverneur de la ville de Tanger en 1957, de membre du Comité mixte de la recherche scientifique à Rabat et de président de la Rabita des Oulémas du Maroc.


Lu 1317 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Mars 2023 - 12:29 Lana Del Rey, musique de fille en père