Un spectacle musical patrimonial indo-marocain enchante le public

Festival de Fès des musiques sacrées du monde

Mardi 28 Mai 2024

Le public de la 27ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde a été au rendez-vous, dimanche soir à Bab El Makina, avec le spectacle "Yatra–Safar", qui reflète le lien étroit entre le Maroc et l'Andalousie et ce, au rythme de chants soufis parfumées.

L'assistance a été transportée dans un voyage dans le monde de la créativité divine, où les mélodies indiennes de Rajasthan se sont mêlées à celles du Royaume dans une ambiance de coexistence, de dialogue et d'ouverture aux autres cultures.

Dans ce spectacle, Vishwa Mohan Bhatt, grand maître de cette guitare indienne aux accents bluesy dite "mohan vînâ", accompagné de Justin Adams, le célèbre guitariste, les voix soufies de Desert Slide, de l'Ensemble Divana, d’Anwar Khan Manganiyar, de la chanteuse Cherifa ou d’Adil Jebbari ont côtoyé les battements telluriques et rythmiques de la confrérie Hmadcha, célébrant ainsi la puissance d’une beauté profonde et inspirée.

Ce spectacle soufi de 90 minutes a mis en lumière cet Esprit de l'Andalus marqué par la coexistence culturelle dont la région et d'autres contrés de la Méditerranée ont été témoins durant des siècles.

Dans une déclaration à la MAP, le maître Vishwa Mohan Bhatt a exprimé sa grande admiration pour le site historique Bab El Makina, en se disant heureux de partager ce moment de joie et de musique avec le public fassi

Ce mariage entre la musique indienne et marocaine prouve que la musique est un langage universel qui contribue au renforcement des valeurs de paix et d'amour, a-t-il dit, notant que la musique indienne se caractérise par la flexibilité et l'ouverture aux styles musicaux et patrimoniaux issus des autres cultures.

Le Moqaddam de la Confrérie Hamadcha de Fès, Abderrahim Amrani, a dit avoir apprécié ce spectacle qui a combiné, de manière harmonieuse, la musique indienne patrimoniale et marocaine, notamment les chants des Hmadcha, les éloges au Prophète et les chants amazighs.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le festival se tient du 24 mai au 1er juin prochain sous le thème "La Quête de l’Esprit Al-Andalus".
Lors de cette nouvelle édition, l’Espagne a été choisie comme invité d'honneur pour célébrer les liens historiques et présents qui unissent l’Espagne et le Maroc.

La 27ème édition de ce festival, moment privilégié de l'esprit de vivre-ensemble, de dialogue et de tolérance, est marquée par une programmation musicale rassemblant plusieurs artistes et troupes des deux pays qui exprimeront à travers leurs fusions et leurs spectacles cette dimension particulière d’ouverture, d’harmonie et de vivre-ensemble pour un futur meilleur.

Ce rendez-vous incontournable, qui fait désormais partie des plus grandes manifestations culturelles dans le monde, prévoit de même la participation d'artistes représentant plusieurs pays.

Il s’agit, entre autres, de la chanteuse d’origine syrienne Naïssam Jalal, Nedyalko Nedyalkov Quartet (Bulgarie), Khadija El Afrit (Tunisie), Walid Benselim, Young Musicians european orchestra, et Madalena (chœur féminin), outre des nuits soufies.

Libé

Lu 307 fois

Cinema | Livre | Musique | Exposition | Théâtre







Inscription à la newsletter

LES + LUS DE LA SEMAINE