Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un petit village résiste encore et toujours à Facebook Live





Diffuser le conseil municipal via un Facebook Live ? Jamais ! Dans le Haut-Rhin, le village de Hombourg a choisi de ne pas suivre les recommandations de la préfecture et de retransmettre en direct la réunion des élus sur une radio numérique, plutôt que sur le réseau social américain. Thierry Engasser, le maire de cette commune de 1.300 habitants située à quelques kilomètres de Mulhouse, est à l'origine de cette initiative, qui se concrétise jeudi avec le premier conseil municipal à écouter sur la radio Pi-Node, accessible en ligne.

Au premier confinement, puis de nouveau à l'instauration du couvre-feu, sa mairie avait reçu de la préfecture un rappel sur la nécessité de maintenir le caractère public du conseil municipal et de ses débats. La préfecture suggérait la mise en place d'une retransmission en direct sur Facebook. "Je me suis dit: +qu'est-ce que c'est que ça ?", se remémore Thierry Engasser.

"Je comprends qu'on puisse y poster des photos de son animal de compagnie ou d'un voyage au bout du monde", explique l'élu, qui ne dispose pas de compte personnel sur le réseau social. "Mais associer un conseil municipal, qui représente d'une certaine manière à la fois la population et la République, à Facebook, une entreprise à but lucratif qui vend des données et des publicités, pour moi ce n'est pas possible". Le maire a reçu le soutien de son équipe. "Le fait que mon image soit diffusée et que je n'en sois plus maître, ça me dérange", souligne ainsi Isabelle Haenel, conseillère municipale. "En plus tous les citoyens n'ont pas forcément un compte Facebook pour pouvoir accéder à la retransmission".

Thierry Engasser a sollicité un proche impliqué dans une association locale sans but lucratif, Circulaire, qui développe des projets artistiques et exploite une radio numérique, afin de retransmettre le conseil municipal. "C'est une solution qui préserve un peu plus les individus, et puis, paradoxalement, on est beaucoup plus attentif quand on écoute quelque chose que quand on visionne une vidéo", se réjouit cet amateur de podcasts.

"On va mettre à leur disposition un flux pour le conseil municipal", précise Nicolas Herbert, membre de l'association. "C'est une technologie de streaming, qui est presque aussi vieille qu'internet". Les débats seront accessibles en suivant un lien proposé sur le site Internet de la mairie. "On leur prête à titre expérimental, parce que le débat citoyen nous intéresse", souligne M. Herbert. "A l'avenir, il pourrait même y avoir un +tchat+, pour que les habitants puissent échanger et poser des questions". L'initiative, rapportée par le quotidien Dernières Nouvelles d'Alsace, a été remarquée par d'autres communes, qui ont sollicité la mairie de Hombourg pour développer une solution similaire.

 

Libé
Dimanche 4 Avril 2021

Lu 333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.