Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un petit-fils d'esclave visite à 111 ans le musée noir de Washington




Un petit-fils d'esclave visite à 111 ans le musée noir de Washington
Après avoir été transporté en jet privé, le plus âgé des anciens combattants américains de la Seconde Guerre mondiale a visité dimanche le musée national de la culture noire à Washington.
Richard Overton, qui fêtera ses 112 ans dans un mois, est présenté comme l'homme le plus âgé des Etats-Unis et le troisième homme le plus âgé du monde.
Il a grandi au Texas, où son grand-père, un ancien esclave, s'était installé une fois obtenu son affranchissement dans le Tennessee.
La recette de longévité de M. Overton inclut la consommation de whisky et de cigares.
Il a eu droit tôt dimanche à une visite privée du musée phare défendu par Barack Obama, que le premier président noir de l'histoire américaine a inauguré en 2016.
Ce voyage depuis la capitale du Texas, Austin, jusqu'à Washington, a été financé par Robert Smith, un investisseur devenu, selon le magazine Forbes, l'Afro-Américain le plus riche des Etats-Unis, devant la productrice et animatrice Oprah Winfrey.
M. Smith, issu d'une famille de militaires et possédant une résidence à Austin, avait souhaité connaître Richard Overton, qui a servi comme tireur d'élite dans le Pacifique, notamment à Pearl Harbor et Okinawa.
La rencontre entre le milliardaire et l'ancien soldat s'est déroulée vendredi, selon Volma Overton, le cousin du centenaire.
"On n'aurait jamais imaginé récemment pouvoir se rendre au musée, mais M. Smith a rendu visite à Richard. Il s'est assis et lui a parlé deux heures sur sa véranda. Puis il lui a demandé: +Aimeriez-vous aller à Washington pour voir le musée ? Pourquoi pas demain ? Cela s'est réglé comme ça+", a relaté Volma Overton à l'AFP.
Robert Smith est un mécène du Musée national de l'histoire et de la culture afro-américaines (NMAAHC), imposant édifice bâti près de la Maison Blanche. Il a organisé une visite privée pour le vétéran, qui se déplace en fauteuil roulant.
Richard Overton, casquette vissée sur le crâne, s'est arrêté devant une grande image de M. Obama, qu'il appelle "mon ami" depuis qu'il a été invité à la Maison Blanche.
Les salles d'exposition consacrées aux Noirs engagés dans l'armée américaine ont également retenu toute son attention.
Après la guerre, M. Overton a travaillé dans un magasin d'ameublement et comme coursier. Il a pris sa retraite à 85 ans, il y a déjà un quart de siècle.
Il n'a pas eu d'enfant. Il a divorcé de sa première femme dans les années 1920, sa seconde épouse est décédée dans les années 1980.
Aussitôt de retour dans la chaleur d'Austin, le vénérable retraité s'est empressé d'allumer un cigare.
"Il fume 15 cigares par jour et avait très envie de fumer à Washington, sauf qu'il y faisait trop froid. Il déteste quand il fait froid", a justifié Volma Overton.

Mardi 17 Avril 2018

Lu 287 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés