Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Triplé de Messi, doublé du Barça !




Triplé de Messi, doublé du Barça !
Un triplé de Lionel Messi pour un doublé Coupe-Liga! Trois buts de l'Argentin ont offert au FC Barcelone dimanche son 25e titre de champion d'Espagne avec un succès dans la douleur à La Corogne (4-2), relégué. Beau résumé d'une saison mouvementée mais finalement aboutie.
Qui aurait dit à l'automne que le Barça gagnerait en avril la Coupe du Roi puis le Championnat d'Espagne ? Plombé par le départ retentissant de Neymar, échaudé par la crise politique catalane, le club blaugrana a fait le dos rond et s'est laissé guider par son Messi, auteur dimanche de ses 30e, 31e et 32e buts dans cette Liga.
Cette victoire pour la 35e journée suffit au club catalan (1er, 86 pts, un match de moins) pour distancer à 11 longueurs son dauphin l'Atlético Madrid (2e, 75e), qui n'a plus que trois matches à jouer et ne peut mathématiquement plus dépasser Barcelone. Sur la pelouse du stade de Riazor, les Barcelonais se sont longuement étreints au coup de sifflet final, conscients de marquer l'histoire du football espagnol: toujours invaincus dans cette Liga, ils peuvent devenir la première équipe depuis les années 1930 à gagner le titre sans la moindre défaite. Gare néanmoins à l'écueil du clasico face au Real Madrid le 6 mai !
"Cette saison a été très bonne, presque excellente. La Ligue des champions est un regret (élimination en quarts), mais nous avons réussi un doublé, c'est fabuleux, a savouré le milieu catalan Sergio Busquets. Nous avons réussi un championnat quasiment parfait, sans perdre pour le moment. J'espère qu'on pourra continuer." En attendant, c'est le 8e doublé Coupe-Liga de l'histoire blaugrana et le septième titre de champion d'Espagne en dix saisons, symbole de l'âge d'or du Barça de Messi. Mais c'est aussi le Barça du capitaine Andrés Iniesta, qui compte 32 trophées sous le maillot catalan, un record qu'il partage avec l'Argentin.
"Don Andrés", qui a annoncé vendredi dans les larmes qu'il partirait en fin de saison, achève donc sa trajectoire barcelonaise en beauté: avec un nouveau titre et avec une belle ovation de la part du stade de Riazor à son entrée en jeu à la 87e minute. L'élégant meneur de jeu manquera au Barça, comme il a manqué dimanche dans le onze titulaire en raison d'un pépin physique. Comme un condensé de la saison barcelonaise, l'équipe de Valverde a plié sans rompre face aux déferlantes désespérées du Deportivo La Corogne, qui accompagnera Malaga et Las Palmas à l'étage inférieur la saison prochaine.
Le "Depor", beau joueur, a eu l'élégance d'offrir une haie d'honneur au Barça pour le féliciter de son sacre le week-end dernier en Coupe du Roi. Mais dès le coup d'envoi, l'ambiance sur le terrain a été beaucoup moins aimable.
Dos au mur, le club galicien a tout fait pour compliquer la tâche des Catalans, multipliant les banderilles (17e, 32e, 34e, 70e) jusqu'à être récompensé par Lucas Pérez (38e) et Emre Colak (63e). Dos rond en revanche pour le Barça, qui a su patienter pendant l'orage, comme souvent cette saison. Et le onze blaugrana a montré une belle efficacité offensive dans le sillage de l'excellent Philippe Coutinho et du Français Ousmane Dembélé, impliqué sur les deux premiers buts.
Aligné à la place d'Iniesta, "Dembouz" a servi en retrait Coutinho dont le coup de patte subtil a fini dans le petit filet opposé (7e). Un but à 300 M EUR, soit le prix cumulé des deux recrues phares du club blaugrana cette saison, et une préfiguration de ce que pourrait être le Barça 2018-2019 sans Iniesta. Ensuite, au bout d'une contre-attaque menée par Dembélé, Luis Suarez a alerté d'une louche Messi, buteur d'une jolie volée (38e). Le petit Argentin aura été intenable toute la saison et c'est encore lui qui a tiré le Barça de l'ornière en fin de match, quand le score était de 2-2.
Il a frappé deux fois (82e, 86e), offert le titre sur un plateau à ses équipiers et pris le large en tête du classement des buteurs avec 32 buts et le rêve d'un cinquième trophée de "pichichi" (meilleur buteur de Liga). "Le meilleur de tous gagne la Liga", soulignait Valverde samedi. Le meilleur, en 2017-2018, aura été le Barça de Lionel Messi.

 

Mardi 1 Mai 2018

Lu 361 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés