Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Spécial fin d'année : Equipes nationales plus de bas que de hauts




Une année 2019 ponctuée par davantage de bas que de hauts pour les équipes nationales. La sélection première, certes qualifiée aux phases finales de la CAN égyptienne, n’a pu faire mieux qu’un tout petit tour et puis s’en va, éliminée contre toute attente par le Bénin.
Une élimination qui a précipité le départ du coach Hervé Renard remplacé par Vahid Halilhodzic qui peine encore à trouver un véritable rythme de croisière pour un Onze national appelé à atteindre les demi-finales de la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Cameroun en 2021 et à se qualifier au Mondial 2022 au Qatar.
Pour l’équipe nationale des locaux, dont les commandes sont confiées à Lhoussine Ammouta, le premier objectif a été atteint, à savoir la présence au CHAN en avril prochain au Cameroun. Aux internationaux de la Botola de défendre crânement leurs chances à Yaoundé et d’honorer leur statut de tenants du titre.
La déception est à mettre au compte de la sélection olympique qui, même en remportant son premier match sur tapis vert (victoire au détriment du onze de la RDC qui avait aligné un joueur dont l’âge dépassait 23 ans), n’a pas saisi sa chance pour céder le pas devant le Mali, manquant ainsi la CAN de la catégorie qualifiante aux JO de Tokyo.

Mercredi 1 Janvier 2020

Lu 1961 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.