Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature d'une convention de partenariat en matière d'arbitrage commercial international






La Cour internationale d’arbitrage et de médiation de litiges commerciaux et l’Union des avocats arabes ont signé, samedi à Casablanca, une convention de partenariat visant l’institutionnalisation de l’arbitrage en tant qu'outil juridique efficace pour la résolution des litiges commerciaux. 
Signée par le président de la Cour internationale d’arbitrage et de médiation, Mohamed Aouad et le secrétaire général de l’Union des avocats arabes, Abdelatif Bouachrin, cette convention a pour but également le renforcement de la coopération entre les deux parties en vue de promouvoir l’arbitrage commercial international pour le règlement des litiges commerciaux et le développement de la qualité de la formation des arbitres internationaux, rapporte la MAP.
La signature de cette convention, qui intervient la veille du congrès international d’arbitrage à Marrakech, prévu du 12 au 14 octobre prochain, vise en outre le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines organisationnel et de formation, ainsi qu'en matière d’échange d’informations, d’études et de recherches spécialisés en droit et arbitrage commercial international outre la coordination pour l’organisation de congrès et de conférences scientifiques au profit des adhérents.
S’exprimant à cette occasion, M. Aouad a affirmé que cet accord reflète la volonté de la Cour internationale d’arbitrage et de médiation de combler le vide enregistré en matière d’arbitrage international, soulignant l’importance de cet outil et son rôle en termes d’attractivité des investissements étrangers et de création d’un climat favorable pour les investisseurs nationaux et internationaux. 
Pour sa part, M. Bouachrin a estimé que cette convention revêt une importance particulière puisqu’elle permettra de baliser le chemin à la mise en place de la première Cour internationale de médiation au Maroc associant tous les intermédiaires concernés, juristes et huissiers de justice. Malgré l’existence d’institutions privées de médiation, la création d’une instance spécialisée dans le domaine de médiation et d'arbitrage commercial international s'avère nécessaire, a-t-il fait observer. 

Libé
Mardi 12 Septembre 2017

Lu 706 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés