Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sepp Blatter et Jérôme Valcke suspendus six ans de plus


Sepp Blatter et Jérôme Valcke suspendus six ans de plus
Déjà bannis du football mondial, l'ancien président de la Fifa Sepp Blatter et son ex-bras droit Jérôme Valcke ont écopé mercredi de six ans et huit mois de suspension supplémentaires pour s'être accordés de généreux bonus allant de 20 à 27 M EUR chacun.

Les deux hommes sont désormais privés de toute responsabilité "administrative ou sportive" jusqu'en juin 2028 pour M. Blatter et juin 2032 pour M. Valcke, en ajoutant ces sanctions à celles prises en 2015 et 2016 par la commission d'éthique de la Fifa. La justice interne de l'instance leur a en outre infligé une amende d'un million de francs suisses (environ 900.000 euros) chacun, dans deux décisions notifiées mercredi et qu'ils peuvent contester auprès du Tribunal arbitral du sport. Conclusion d'une enquête ouverte en septembre 2016, cette nouvelle condamnation exclut tout retour aux affaires du tandem, qui ne représentait déjà plus aucune menace pour l'actuelle direction de la Fifa, présidée depuis 2016 par Gianni Infantino.

Dans ce volet, la commission d'éthique reproche aux ex-dirigeants d'avoir "mis au point un système" leur accordant "des bénéfices extraordinaires avec un minimum d'effort", en violation de plusieurs règles éthiques.

Selon le détail de la décision, Sepp Blatter a ainsi empoché 23 millions de francs suisses (20,7 millions d'euros) de "bonus extraordinaires" liés au Mondial-2010 en Afrique du Sud, à la Coupe des Confédérations de 2013 et au Mondial-2014 au Brésil. Le Français Jérôme Valcke, ancien journaliste sportif à Canal+, a de son côté perçu 30 millions de francs suisses (27 millions d'euros) de bonus pour la même période, en plus de ses émoluments habituels.

Or pour cela, les deux dirigeants n'ont eu besoin d'aucune validation hormis celle de l'ancien directeur financier Markus Kattner, licencié en mai 2016 et suspendu pour dix ans en juin 2020 dans la même affaire, et celle de l'ex-vice président de la Fifa Julio Grondona, décédé en 2014. "Ensemble, Messieurs Blatter, Valcke et Kattner se sont partagé 64,5 millions de francs suisses (58 millions d'euros) de bonus extraordinaires", ainsi que 4,5 millions de dollars (3,80 millions d'euros) pour Julio Grondona, résume la commission d'éthique.

Sepp Blatter, Julio Grondona et Jérôme Valcke "signaient les avenants" approuvant leurs bonus respectifs, pendant que Markus Kattner se chargeait de les verser, s'abstenant de les signaler aux auditeurs de la Fifa ainsi que dans les communiqués financiers de l'instance. Sepp Blatter, âgé de 85 ans, fait déjà face à plusieurs enquêtes de la justice suisse, dont celle sur le paiement controversé de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros) à Michel Platini en 2011.

Cette nouvelle sanction représente un "coup derrière la nuque, douloureux et incompréhensible", a réagi auprès de l'AFP le Suisse, qui se remet dans une clinique valaisanne d'une hospitalisation en décembre et janvier. "La commission d'éthique, dans sa forme actuelle, n'a plus rien à voir avec un organe indépendant - elle n'est plus que le bras armé du président de la Fifa et guère plus qu'une parodie de justice", a-t-il accusé, féroce critique de son successeur depuis des années. Jérôme Valcke, 60 ans, attend de son côté son procès en appel dans une affaire de gestion déloyale et de corruption impliquant également le patron de beIN Media et du PSG, Nasser Al-Khelaïfi.

Lors de l'audience en première instance, qui a abouti à l'acquittement des deux hommes, M. Valcke avait confié vouloir se reconvertir dans l'agriculture, après "deux-trois" autres tentatives "polluées" par des interventions de la Fifa. La justice suisse a ouvert depuis 2015 une vingtaine d'enquêtes autour de l'instance: la plupart sont liées à l'ère Blatter, mais Gianni Infantino est lui aussi poursuivi depuis juillet 2020 pour trois rencontres secrètes avec l'ancien chef du parquet.

Libé
Jeudi 25 Mars 2021

Lu 318 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS