Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Salah, Mané et Aubameyang chercheurs de rêves




En toute logique, le trio composé de Mohamed Salah, Sadio Mané et Pierre-Emerick Aubameyang tient la corde, soit exactement le podium de l’année précédente. Le lauréat 2018 sera un de ces trois excellents joueurs qui ont marqué de leur empreinte l’actualité du football africain et qui font office de chercheurs d’or et de rêves.
Fin du suspense mardi 8 janvier 2019 à l’occasion de la cérémonie des CAF Awards qui se déroulera à Dakar, capitale du Sénégal.

Salah: le Pharaon
pour la passe de deux


Premier footballeur égyptien à remporter l’année dernière le CAF Awards du meilleur joueur de l’année, Mohamed Salah vise la passe de deux qui est largement dans ses cordes.
Elu meilleur joueur de Premier League 2017-2018 par le syndicat des joueurs professionnels anglais (PFA), et par la Football Writers’ Association (FWA) regroupant 400 journalistes anglais, l’enfant de la ville de Basyoun, dans le gouvernorat d’El Gharbia, a tout de suite eu une pensée pour les enfants de l’Afrique au moment de recevoir le trophée de la Confédération africaine, au mois de janvier 2018.
“Les enfants d’Afrique doivent toujours croire en leurs rêves. Si je peux gagner ce prix deux fois, trois fois, quatre fois ou même vingt fois, je serai toujours aussi heureux”, avait-il glissé.
L’ailier droit de 26 ans a présenté des “stats” ahurissantes la saison précédente: 32 buts et 10 passes décisives en championnat, 10 buts et 4 passes décisives en Ligue des champions. C’est incontestablement sa saison la plus aboutie malgré un Mondial russe en demi-teinte avec l’Egypte qu’il négocia blessé. Les Pharaons, battus par l’Uruguay (1-0), la Russie (3-1) et l’Arabie Saoudite (2-1) étaient passés à côté de l’événement, et Salah a dû se contenter d’un but devant les Saoudiens. Maigre consolation pour l’un des meilleurs joueurs au monde.
C’est la deuxième fois que Salah figure dans le Top trois, et il vise à rejoindre la liste des joueurs ayant gagné le titre plusieurs fois d’affilée.
Depuis le lancement de ce trophée en 1992, seuls le Sénégalais El Hadji Diouf (2001, 2002), l’Ivoirien Yaya Touré (2011, 2012) et le Camerounais Samuel Eto’o (2003, 2004) ont remporté ce prix deux fois d’affilée.

Sadio Mané:
forcer le destin


Pour l’attaquant de Liverpool, leader de Premier League, le rêve de rejoindre au palmarès son compatriote El Hadji Diouf, sacré en 2001 et 2002 est permis.
Troisième en 2016, et deuxième en 2017, le voilà plus que jamais très proche de la plus haute marche du podium.
L’ailier des Lions de la Teranga demeure très précieux au regard aussi bien de son entraîneur de club, Jurgen Klopp que du sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé.
Avec les Reds, il compte en 2018 dix buts et sept passes décisives en Premier League, et dix buts et une passe décisive en Ligue des champions.
Le natif du petit village de Bambali, à Sédhiou il y a 26 ans, fils d’un imam qui ne voulait pas entendre parler de football, a eu tout jeune une fugue qui l’emmena dans la capitale, Dakar, pour y chercher un club.
De retour dans son petit village, il exprime sa passion pour le ballon rond de façon qui ne laisse aucune marge au doute: “Soit vous me laissez jouer soit je continuerai à fuguer”, lance-t-il à ses parents.Formé à l’AS Génération Foot, il s’en va en 2010 vers la grande aventure sur le Vieux Continent: FC Metz (France), Red Bull Salzbourg (Autriche), puis Southampton FC (Angleterre) avant le grand saut en 2016 du côté de Liverpool où il n’est que le troisième joueur sénégalais à y évoluer, après El Hadji Diouf et Salif Diao.
Depuis 2012, cet ailier polyvalent fait le bonheur de la sélection du Sénégal.

Aubameyang: une belle
régularité au plus haut niveau


Sacré en 2015, l’avant-centre gabonais poursuit un deuxième titre de meilleur joueur africain.
D’ailleurs, il fait forte impression puisqu’il maintient son statut habituel parmi les trois candidats en lice depuis 2014, soit cinq fois de suite (2011, 2012, 2013, 2014, 2015), égalant ainsi le record de la légende ivoirienne, Yaya Touré, élu quatre fois meilleur joueur de l’année et le milieu de terrain ghanéen Michael Essien (2005, 2006, 2007, 2008, 2009).
Son extraordinaire année 2015 avec le Borussia Dortmund au cours de laquelle il fait trembler les filets à 46 reprises, toutes compétitions confondues, lui a permis d’être sacré footballeur africain de l’année, devant l’Ivoirien Yaya Touré et le Ghanéen André Ayew.
A 29 ans, le passage de la Bundesliga (Borussia Dortmund) à la Premier League (Arsenal) permet au natif de Laval, en France d’avoir une autre vision de son métier d’attaquant, complétant sa maturation tactique et se régalant en même temps dans l’ambiance du stade mythique de Wembley et de l’Emirates Stadium, après avoir longtemps goûté aux émotions du “Mur” du Signal Iduna Park.
En débarquant chez les Gunners, l’international gabonais a très vite réussi à imposer son tempo, s’installant en tête du classement des buteurs: 14 buts en 21 matchs de championnat, ex aequo avec le buteur de Tottenham, Harry Keane et une réalisation devant Mo Salah.

Source : cafonline.com
Lundi 7 Janvier 2019

Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées