Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sacré coup de massue pour le Wydad en Ligue des champions

Une élimination difficile à gober pour les Rouges


Sacré coup de massue pour le Wydad en Ligue des champions
Tout comme lors de la précédente édition, le parcours du Wydad en Ligue des champions s’est arrêté au stade des demi-finales. Les Rouges n’ont pu franchir le cap de l’équipe sud-africaine de Kaizer Chiefs, se contentant d’un nul blanc, samedi au stade Soccer City  à Johannesburg, alors qu’ils ont été défaits au match aller à Casablanca par 1 à 0.

Sacré coup de massue pour les Wydadis qui aspiraient à aller jusqu’au bout surtout que la finale de l’épreuve aura lieu au Complexe sportif Mohammed V. Après s’être emmêlés les pinceaux à la maison, les partenaires de Yahya Jabrane ont abordé le match retour dos au mur.

Entamant pied au plancher la confrontation, ils n’ont pas tardé à se créer des opportunités de but, lamentablement gâchées particulièrement par l’infortuné Ayoub El Kaabi.
Il faut dire que le WAC a beau varier son jeu mais il a buté sur une arrière-garde bien appliquée qui a repoussé ses assauts et sur un gardien de but, Akbayye, auteur de belles parades et qui a réussi à préserver ses cages vierges. En plus, l’arbitre du centre a fermé l’œil sur des actions litigieuses, jugeant bon de ne pas recourir à la VAR en vue de s’assurer de la validité de trois éventuels penalties qui auraient pu être sifflés.

Une élimination difficile à gober pour un club qui a tout misé sur cette Coupe dont il est double lauréat en 1992 dans son ancienne formule, et en 2017. Le WAC ne doit s’en prendre qu’à lui-même après avoir complètement raté la première manche, en alignant une équipe qui a cumulé plusieurs matches alors qu’il y avait la possibilité de procéder à un turn over lors du match de championnat contre la RCAZ de sorte à faire reposer les cadres pour le choc contre Kaizer Chiefs.

Formuler des regrets ne servira à rien mais retenir la leçon, oh que si. Toutes les parties prenantes doivent tirer des enseignements à commencer par l’entraîneur Fouzi Benzarti, qui, d’après certaines sources, se trouve sur la sellette et la réunion qu’il devait avoir hier avec le président du WAC, Saïd Naciri, risquait d’être houleuse.

D’ailleurs, charger uniquement l’entraîneur serait excessif, puisque tout le monde a sa part de responsabilité.  Pour Fouzi Benzarti, annoncé du côté de l’un des clubs cairotes, « le WAC a dominé son adversaire mais le dernier geste n’a pas été au rendez-vous ». Pourvu qu’il le soit à l’occasion des prochaines échéances.

Il convient de signaler en dernier lieu que l’adversaire de Kaizer Chiefs en finale de Ligue des champions, le 17 juillet à 20 heures au Complexe Mohammed V de Casablanca, n’est autre que la formation égyptienne d’Al Ahly, tenante du titre. Le National du Caire s’est qualifié au détriment de l’Espérance de Tunis, et ce après avoir remporté le match aller en déplacement par 1 à 0 et le retour à la maison par 3 à 0.

Ça sera une opposition inédite entre des Sud-Africains qui accèdent pour la première à la finale de la C1 et des Egyptiens, bien partis pour décrocher une dixième étoile continentale.

Mohamed Bouarab

Divers

La JSS chez l’élite
 
La Jeunesse sportive Salmi a été promue officiellement en Botola Pro D1 "Inwi" de football, malgré sa défaite vendredi face au Chabab Atlas Khénifra (2-0), lors de la 28è journée.
Le club de Had Soualem caracole seul en tête avec 53 points, devançant l'Olympique de Khouribga (50 pts), auteur d'un match nul (0-0) en déplacement face au Racing de Casablanca.

En cas de victoire la semaine prochaine devant le KAC de Kénitra, les Khouribguis seront assurés d'évoluer la saison prochaine en division d'élite.
L'Olympique Dcheira (OD) et le Widad de Fès (WAF), troisièmes ex æquo avec 46 unités, ont compromis sérieusement leurs chances d'accès à la division supérieure. L'OD a été battu par la Jeunesse Benguerir (12è/32 pts) qui lutte pour le maintien, alors que le WAF a été accroché par le KAC de Kénitra (1-1).
Wydad Témara, lanterne rouge avec 19 points, est relégué chez les amateurs.
 
Résultats
CAK-JSS : 2-0
ASS-IZK : 1-2
WST-SM : 1-3
CJBG-OD : 1-0
KAC-WAF : 1-1
UTS-TAS: 2-0
RBM-KACM: 1-1
RAC-OCK: 0-0

Classement
1-JSS : 53 pts (promue en D1)
2-OCK : 50 pts
3-WAF : 46 pts
   OD : 46 pts
5-UTS : 45 pts
6-IZK: 40 pts
    SM: 40 pts
8-KAC: 35 pts
9-ASS: 34 pts
10-RAC: 33 pts
     CAK: 33 pts
12-CJBG: 32 pts
      RBM: 32 pts
14-KACM: 31 pts
15-TAS: 29 pts
16-WST: 19 pts (relégué en division amateurs)

Botola Pro D1
Le Rapide Oued Zem (RCOZ) a battu samedi le Youssoufia de Berrechid (CAYB) par 2 buts à 0, au Complexe sportif du phosphate à Khouribga, pour le compte de la 23è journée de la Botola Pro D1 "Inwi" de football.
Bilal El Megri et Mockey Nangui ont marqué respectivement à la 62è et la 83è minutes, assurant ainsi la victoire du  RCOZ.
Grâce à ce succès, le Rapide sort provisoirement de la zone rouge et se hisse à la 11è place ex aequo avec le Difaâ d'El Jadida (25 pts), tandis que le CAYB occupe la 14è position avec le Chabab de Mohammedia (23 pts).
Plus tôt dans la soirée, l'Ittihad de Tanger a arraché un nul sur la pelouse du Mouloudia d'Oujda (0-0), le même résultat ayant sanctionné la confrontation du Grand stade de Tanger entre le Moghreb de Tétouan et le Maghreb de Fès.

Suite à ce match nul, l'IRT occupe la 4è position avec 32 points, suivi à une seule longueur par son adversaire du jour, le MCO, qui partage la 5è place provisoirement avec le Moghreb de Tétouan. Le MAS, quant à lui, occupe la douzième place avec un total de 24 points.
Les trois derniers matches comptant pour cette journée devaient opposer hier le DHJ au RCOZ, le CAYB au FUS et le HUSA au MAS.

Pour rappel, le bal de cette manche a été ouvert mardi par la rencontre qui avait mis aux prises la RSB et le WAC et qui s’était sodée en faveur des Casablancais par 2 à 0 confortant leur statut de leaders avec 51 points. Soit trois longueurs d’avance sur le Raja qui avait surclassé mercredi à domicile le DHJ sur le même score de 2 à 0.

Beach-volley
L'équipe marocaine dames de beach-volley s'est inclinée face à son homologue kényane par 2 sets à 1 dans le cadre des demi-finales des qualifications africaines de beach-volley pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, disputées samedi à Agadir.
Le coup d'envoi de cette manifestation sportive a été donné mardi dernier avec la participation de 24 sélections chez les messieurs et 20 côté dames.

Libé
Dimanche 27 Juin 2021

Lu 734 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS