LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retour sur terre du Onze national

Le parcours de l’EN stoppé net par les Bafana Bafana

Mercredi 31 Janvier 2024

Retour sur terre du Onze national
 L’équipe nationale du Maroc a été éliminée de la Coupe d’Afrique des Nations (Côte d'Ivoire 2023) après sa défaite face à l’Afrique du Sud sur le score de 2 buts à 0, en match des huitièmes de finale disputé mardi au stade Laurent Pokou de San Pedro.

Pourtant, la sélection nationale a été la première à menacer la défense sud-africaine par le biais d'Achraf Hakimi à la 7e minute. Amine Adli est revenu à la charge à la 10e minute avec une frappe dans la surface de réparation déviée en corner.

Les Lions de l’Atlas ont continué sur leur lancée offensive, en dominant le milieu de terrain pour accentuer la pression sur les Sud-Africains.
Les Bafana Bafana ont répliqué avec une frappe de Mokoena (15e), déviée en corner par le gardien Yassine Bounou.

Les hommes de Walid Regragui ont maintenu leur pression sur la défense sud-africaine à partir du milieu de terrain pour mener des incursions opérées par les flancs, notamment par le biais d’Abdessamad Ezzalzouli et Achraf Hakimi, mais sans parvenir à faire la différence.
Amine Adli (45e) et Selim Amallah (45+1e) ont ainsi manqué d’efficacité dans leur face à face avec le gardien sud-africain Norwen Hayde Williams.

A la reprise, Azzedine Ounahi a failli ouvrir le score pour les Lions de l’Atlas avec un tir depuis l'entrée de la surface qui frôle la barre transversale. Abdessamad Ezzalzouli réussit ensuite une belle intrusion dans la surface de réparation (51e) mais finit par chuter.
Contre le cours du jeu, l'Afrique du Sud ouvre le score à la 57e minute grâce à Evidence Makgopa. Ce dernier a surpris la défense marocaine avec une frappe logeant le ballon dans le coin droit du filet de Yassine Bounou.

Le but encaissé a poussé les joueurs de l'équipe nationale à augmenter la pression pour revenir au score notamment aux 62e, 69e et 72e minutes.
Les changements opérés par le sélectionneur national Walid Regragui, avec l’entrée d’Ayoub El Kabbi, Amine Harit et Ismael Saibari ont revigoré la ligne offensive des Lions de l’Atlas, mais sans effet sur le score.

L'équipe nationale a obtenu ensuite un penalty, dont s'est chargé Achraf Hakimi qui a vu son tir heurter la barre transversale (85e), manquant ainsi le but de l'égalisation.
Les Lions de l’Atlas ont été réduits à dix après l’expulsion de Sofyan Amrabat qui a reçu un deuxième carton jaune sur une faute (90e+2), transformée en but par Teboho Mokoena (90e+6).

Les absences de Sofiane Boufal et Hakim Ziyech pour blessure ont significativement impacté l’efficacité de la ligne offensive de l’équipe nationale qui a manqué de solutions lors de cette rencontre, marquant la fin du parcours des Lions de l'Atlas à la CAN-2023.
En quarts de finale, l'Afrique du Sud affrontera le Cap-Vert, samedi au stade Charles Konan Banny de Yamoussoukro.

Ils ont dit

Hugo Broos
Sélectionneur de l’Afrique du Sud


"Je suis immensément heureux pour cette victoire. Le Maroc est une grande équipe. C’est la première nation africaine au classement FIFA. C’est une énorme prouesse pour nous.
Pendant le match, les deux équipes étaient très prudentes, surtout en première période. Le Maroc avait énormément d’occasions, mais c’est nous qui avons marqué. Les joueurs ont exécuté les consignes à la lettre et étaient très disciplinés.
Intrinsèquement, le Maroc a des joueurs qui sont plus forts que nous. Nous avons essayé de jouer un jeu collectif et être regroupés, sans donner d’espace.
Nous avons grandi en maturité au cours de cette CAN. Même si nous ne jouions pas assez bien au début, nous nous sommes améliorés.
L’équipe est énormément critiquée en Afrique du Sud. Mais j’ai essayé de donner l’opportunité aux joueurs locaux, qui ont montré leur talent.
Nous savions comment jouer ce match. Pour gagner ce genre de rencontres, il faut toujours un peu de chance".

Teboho Mokoena
Elu homme du match

"C’était un match difficile. Personne ne pensait qu’on pouvait battre le Maroc et se qualifier en quart de finale.
Nous savions que le Maroc est plus fort que nous. En cette CAN, il y a plein de surprises, personne ne peut deviner qui va s’imposer".


Libé

Lu 817 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter