Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retour en grâce de la SNEP au premier semestre




A fin juin 2017, la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP) affiche des performances financières réconfortantes, avec un résultat net part du Groupe (RNPG) qui bondit de 18,1x à 42,7 millions de dirhams (MDH), commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats biannuels de la filiale du Groupe Chaâbi, cotée à la Bourse de Casablanca, les analystes financiers soulignent une progression de 9,4% du chiffre d'affaires (CA) consolidé de laSNEP à 437,6 MDH, profitant des effets du retour à la normale des conditions concurrentielles tant sur le plan national qu'international.
De son côté, le résultat d'exploitation (REX) s'améliore de 2,2x à 49,2 MDH (+115%), capitalisant sur l'amélioration de l'activité de la société ainsi que la bonne maîtrise des charges d'exploitation.
En effet, le poids de ces derniers par rapport au CA a connu une baisse, passant de 1 point à 94,4%, intégrant un repli des charges de personnel ainsi qu'une quasi-stagnation des dotations aux amortissements, relève la même source, notant que la marge opérationnelle ressort ainsi en quasi doublement à 11,2%.
Dans une moindre mesure, l'EBITDA de la société se bonifie de 51,5% par rapport à la première moitié de 2016 à 76,3 MDH, pour une marge qui gagne 4,8 points à 17,4%, a-t-elle ajouté.
Pour sa part, le résultat financier s'améliore sensiblement passant d'un déficit de -11,4 MDH au 30 juin 2016, à un résultat positif de 17,6 au S1 2017, profitant des reprises sur provisions relatives au stock d'actions auto-détenus dans le cadre du programme de rachat et ce suite au redressement significatif du cours du titre.
Au niveau bilanciel, les analystes financiers mettent en avant une amélioration de 600% du fonds de roulement de la SNEP à 54,5 MDH, suite à l'amélioration du résultat net, tandis que le besoin en fonds de roulement (BFR) s'allège de 9% à 324,9 MDH, grâce notamment à la baisse des créances clients.
Par conséquent, la trésorerie nette de la société allège son déficit de 79,5 MDH à -270,5 MDH.
L'endettement net de la société, lui, ressort en repli de 21% par rapport à fin 2016 à 328,6 MDH, pour un gearing en retrait de 23 points à 65,5%, et une solvabilité soutenable avec un ratio charges d'intérêts / EBE de 14%.
Concernant les comptes sociaux de la SNEP, ces derniers font état d’une amélioration du CA de 9,4% à 437,7 MDH, une progression du REX de 159% à 49,2 MDH et d’une envolée de 408,4% du résultat net à 56,6 MDH.
En matière de perspectives, la SNEP devrait profiter de la mise en place par les autorités de tutelle de droit anti-dumping définitif sur les importations de PVC (polychlorure de vinyle) en provenance du Mexique et de l'Union Européenne, ayant fait l'objet de la publication d'un arrêté dans ce sens.

Jeudi 28 Septembre 2017

Lu 612 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.