Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre à Essaouira sur le Programme intégré d’appui et de financement des entreprises




Une rencontre de communication autour du Programme intégré d’appui et de financement des entreprises “Intilaka”, a été organisée, récemment à Essaouira, à l’initiative de la Chambre de commerce, d’industrie et des services (CCIS) de la région de Marrakech-Safi, avec le concours de plusieurs partenaires.
Cette rencontre avait pour objectifs notamment de débattre des principaux axes dudit Programme et des différentes modalités y afférentes, et d’apporter des réponses précises et concrètes aux diverses questions des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets au niveau de la province d’Essaouira. Elle visait également à mieux orienter ces jeunes entrepreneurs pour pouvoir bénéficier de toutes les opportunités offertes dans le cadre de ce Programme en matière de financement, d’appui et d’accompagnement, et de jeter la lumière sur les facilités accordées aux personnes souhaitant démarrer leurs propres projets, rapporte la MAP.
Dans une allocution à cette occasion, le président de la CCIS de la région de Marrakech-Safi, Mohamed Fadlam, a affirmé que cette initiative Royale représente un nouveau tournant historique majeur dans le système de financement dans le Royaume, tout en qualifiant de “pionnier” ce Programme qui contribuera, avec efficacité, à insuffler une nouvelle dynamique pour l’appui de l’initiative entrepreneuriale. M. Fadlam a aussi indiqué que la CCIS de Marrakech-Safi veille constamment à contribuer avec efficience, aux côtés de l’ensemble des acteurs économiques et institutionnels, à la mise en œuvre et à la garantie de la réussite des différentes stratégies de développement menées sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Dans ce sens, il a précisé que la CCIS, convaincue de la mission qui lui est dévolue en matière de promotion de l’investissement et de dynamisation de l’activité économique, réitère sa pleine adhésion pour la réalisation des objectifs fixés par le Programme “Intilaka”.
“Pour atteindre ces objectifs et compte tenu des expériences cumulées par la CCIS de la région de Marrakech-Safi dans le domaine de l’encadrement, de l’accompagnement et du contact quotidien avec les entreprises et les porteurs de projets, il est impératif de mettre en place une plate-forme saine ayant pour fondements le suivi et l’accompagnement de près des porteurs de projets lors des premières années de leur exécution”, a insisté M. Fadlam.
Relevant l’importance d’ancrer chez les porteurs de projets la culture de l’esprit d’initiative, à travers leur incitation à élaborer des idées de projets applicables, il a souligné la nécessité de la fédération des efforts de tous les partenaires pour garantir un environnement propice à la réussite de ce Programme et à la réalisation des objectifs escomptés, qui sont, a-t-il dit, en droite ligne avec la vision Royale visant à créer davantage d’opportunités d’emplois et à améliorer le niveau de vie des citoyens.
Cette rencontre de communication a permis aussi aux représentants de certaines banques au niveau de la région de fournir à l’assistance, à travers une série de présentations, des explications exhaustives sur les modalités pratiques de fonctionnement de ce Programme, les engagements pris dans ce cadre par les établissements bancaires, les produits proposés et les dispositifs de crédit mis en place pour le financement et l’accompagnement des TPME et des porteurs de projets.
Ces présentations ont également porté sur les catégories ciblées, l’accès au financement bancaire à des conditions préférentielles, la nature du crédit, le plafond, la garantie ainsi que sur la durée de remboursement.

Samedi 7 Mars 2020

Lu 388 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.