Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Remise des clés de l’ ancien tribunal de Larache à la Fondation nationale des Musées





La Fondation Nationale des musées (FNM) s’est vue remettre, jeudi, les clés de l’ancien Tribunal de première instance de Larache, une ancienne bâtisse à l’architecture historique qui sera restaurée par la Fondation pour en faire un espace muséal. Dans un communiqué, la FNM indique que cette remise des clés intervient suite à la signature de la convention de cession du tribunal de première instance de Larache le 26 décembre 2019, entre le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader et le Président de la Fondation Nationale des musées, Mehdi Qotbi, pour sa transformation en musée.

Cette remise des clés s’est déroulée en présence de M. Bouassam El Alamine, Gouverneur de la province de Larache, de M. Mustapha Akbibe, président du tribunal de première instance de Larache, de M. Mohamed Abdelmohssine Hassani Bakkali, procureur du Roi auprès du tribunal de première instance, de M. Mustapha Chentouf, président du Conseil provincial de Larache, de M. Abdelilah Ahssissen, président de la commune de Larache. Elle s’est déroulée en présence aussi de M. Kamal Ben Laymoun, président du centre culturel régional de Larache, de M. Achraf Bakkali Kassemi, délégué provincial des domaines, du Président de la FNM, M. Mehdi Qotbi, du Secrétaire général de la FNM, M. Lakhlifa Dahmani et du Directeur du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain, M. Abdelaziz El Idrissi et du conservateur du musée de l’Histoire et des civilisations, M. Anas Sedrati.

L’ancienne bâtisse à l’architecture historique sera restaurée par la FNM, pour en faire un espace muséal conformément à sa stratégie de développement de doter chaque ville du Maroc d’un musée, et ainsi, promouvoir l’héritage culturel et le patrimoine matériel et immatériel du Royaume, conclut le communiqué. 

Libé
Vendredi 12 Février 2021

Lu 284 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.