Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Recul de la production de phosphates au premier trimestre

En dépit de la contreperformance du secteur minier, le groupe OCP consolide sa performance durant la même période


Alain Bouithy
Lundi 30 Mai 2022

Recul de la production de phosphates au premier trimestre
La production de phosphates est ressortie en baisse au titre du premier trimestre 2022, selon la Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l'Economie et des Finances.

« La production de phosphates a enregistré un repli de -11% à fin mars 2022 contre +6,6% au cours de la même période de l’année précédente », a indiqué la DTFE dans sa note de conjoncture du mois de mai.

Sur la base d’une analyse des données recueillies au cours du mois de mars 2022, il ressort de même que « la production des dérivés de phosphates s’est contractée de -4,6% contre +6,4% un an auparavant », a relevé la DTFE dans sa note rendue publique récemment.

Selon les explications de la Direction du Trésor, cette contreperformance est due à la  baisse de -7,6% de la production de l’acide phosphorique et de -2,7% de celle des engrais naturels et chimiques.

Mais en raison de la baisse de l’offre mondiale après la décision de la Russie de suspendre ses exportations d’engrais, la Direction du Trésor et des Finances extérieures affirme que la contreperformance de la production des dérivés de phosphates « devrait s’atténuer au cours des prochains mois ».

En dépit des baisses observées au cours des trois premiers mois de l’année dans le secteur minier, la DTFE fait cependant état dans sa note de conjoncture de la hausse du chiffre d’affaires du groupe OCP.

En effet, l’analyse des données relatives à son activité montre que le géant mondial des engrais phosphatés a réalisé un chiffre d’affaires de 25,3 MM.DH au premier trimestre 2022, en hausse de +77% par rapport à la même période de l’année précédente.

Une performance portée par la hausse des prix de vente dans toutes les catégories de produits, qui a largement compensé la baisse des volumes de ventes, a souligné la Direction du Trésor et des Finances extérieures.
Comme l’a relevé la DTFE dans sa note de conjoncture, « le conflit russo-ukrainien a intensifié la situation tendue en termes d'équilibre offre/demande sur le marché des phosphates et a entraîné une nouvelle hausse des prix, qui a également été accompagnée par l'augmentation des coûts des matières premières, en particulier l’ammoniaque et le soufre ».

Ainsi que nous l’avions relevé dans un article précédent, le groupe OCP continue d’engranger d’excellents résultats après des résultats records affichés en 2021.

Il est à noter qu’en termes de perspectives, le premier producteur mondial d'engrais à base de phosphate estime que la hausse des prix devrait se poursuivre sur l’année.

Selon le groupe OCP, cette hausse devrait être « soutenue par des conditions de marché solides, reflétant une forte demande globale, une situation tendue de l’offre et des prix de matières premières en hausse », a rapporté la DTFE.

Dans ces conditions, et en vue de répondre à la demande des marchés à forte croissance, le groupe s’attend à une augmentation de 10% des volumes de production.

A titre de rappel, selon les derniers indicateurs mensuels des échanges extérieurs de l’Office des changes, les exportations marocaines ont connu un accroissement dans la majorité des secteurs dont celui des phosphates et dérivés.

S’agissant du secteur minier, il ressort en effet que « les ventes des phosphates et dérivés ont presque doublé pour atteindre 24.541MDH à fin mars 2022 contre 13.435MDH à fin mars 2021 », selon l’Office des changes.

Cette évolution s’explique principalement par « l’augmentation des ventes des engrais naturels et chimiques (+7.752MDH) due à l’effet prix qui a plus que doublé (7.319 DH/Tà fin mars 2022 contre seulement 3.116 DH/T à fin mars 2021) », avait fait savoir l’office des changes, il y a de cela deux mois, notant toutefois que les quantités exportées avaient accusé une baisse de 17,8%.

Alain Bouithy


Lu 2225 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS