Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabiot, la fin du bras de fer ?




Rabiot, la fin du bras de fer ?
Adrien Rabiot portera-t-il à nouveau le maillot du PSG ? Le milieu, qui refuse de prolonger son contrat expirant à la fin de la saison, est annoncé partant au FC Barcelone selon la presse, alors que son club formateur entend le laisser "sur le banc", par mesure de rétorsion.
Selon le quotidien Le Parisien, Rabiot (23 ans) s'est déjà "mis d'accord" sur les termes de son prochain contrat avec le prestigieux club espagnol. Lundi, le site Yahoo Sports a annoncé la rupture des négociations entre le club et le joueur concernant une prolongation de contrat, ainsi que sa décision de quitter le club "en étant libre".
En conséquence, Rabiot serait libre de s'engager avec le club de son choix, sans que ce dernier ne verse à Paris d'indemnité de transfert. Un éventuel scénario fâcheux pour le club français, qui a besoin de liquidités depuis qu'il fait l'objet d'une enquête de l'UEFA sur sa situation comptable, après les transferts records de Neymar et Kylian Mbappé (plus de 400 millions d'euros) réalisés à l'été 2017.
"Le joueur m'a informé qu'il ne signerait pas de contrat et qu'il souhaitait quitter le club en étant libre à la fin de la saison", a annoncé lundi le directeur sportif du PSG, Antero Henrique, à Yahoo Sports. "Pour le joueur, cela aura d'ailleurs une conséquence très claire : il restera sur le banc pour une durée indéterminée".
Première conséquence, l'élégant milieu de terrain gaucher n'était pas sur la feuille de match du huitième de Coupe de la Ligue contre Orléans mardi soir.
Il a toutefois enregistré le soutien dans la soirée du syndicat des joueurs professionnels, l'UNFP, qui "l'encourage à aller jusqu'au bout de son engagement" pour "être maître de sa carrière".
"En déclarant à tue-tête que le joueur restera sur le banc jusqu'à la fin de la saison, le Paris SG, comme d'autres avant lui, se met à la faute - faute grave ! - car l'une des obligations qui incombe à un employeur est de fournir un travail à son salarié ainsi que les moyens de le réaliser", observe aussi l'UNFP.
La veille, Henrique avait dénoncé une situation "irrespectueuse", alors que le club avait "accepté toutes les conditions du joueur liées au domaine sportif". "Malheureusement, désormais, les discussions se sont totalement arrêtées."
Dès lors, un transfert peut-il se faire dès cet hiver pour limiter la casse sur le plan financier ? Selon Yahoo Sports, le Paris SG, qui fait de plus en plus jouer son défenseur de formation Marquinhos au poste de sentinelle devant la défense, "n'exclut pas" un départ d'Adrien Rabiot dès le prochain mercato, soit du 1er au 31 janvier 2019.
A contrario, un retournement de situation est-il encore possible ? Ce n'est pas du goût de certains supporters parisiens, qui ont déployé une banderole très explicite à Orléans: "Rabiot, casse-toi, on n'a pas besoin de toi".
Reste que le feuilleton a un air de déjà vu. A l'été 2014, Adrien Rabiot avait déjà refusé plusieurs propositions de contrat. Il menaçait de s'engager ailleurs - à l'AS Rome, à l'époque -, tandis que son club le privait de temps de jeu pour le pousser à signer une prolongation.
Finalement, Rabiot avait signé une prolongation de quatre ans le 31 octobre, jusqu'en juin 2019. Cette saison, le nouvel entraîneur Thomas Tuchel a commencé par lui donner les clés du milieu de terrain, plaçant le jeune international en position de force dans les négociations pour une nouvelle prolongation.
Et puis Rabiot est arrivé en retard pour une causerie d'avant un match à Marseille, le 28 octobre... Depuis, Thomas Tuchel l'a écarté du onze de départ parisien au bénéfice de Julian Draxler puis de Marquinhos, notamment en Ligue des champions.
Le natif de Saint-Maurice (Val-de-Marne) a fini par s'en agacer, au point de bouder un déplacement à Bordeaux en Ligue 1 début décembre. Et lundi en conférence de presse, Tuchel a fini par ouvrir la porte du départ à son milieu: "Je ne peux pas assurer qu'+Adri+ finira la saison avec nous. Il n'a pas dit oui pour le PSG, c'est pour ça que tout est possible."

Jeudi 20 Décembre 2018

Lu 243 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées