Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Rabat à l’heure d’une manifestation musico-culturelle pour consacrer la diversité et la culture du vivre-ensemble


Libé
Dimanche 3 Avril 2022

L'Association marocaine de la musique andalouse (AMMA) a organisé, mercredi à Rabat, une soirée musico-culturelle consacrant la valeur de la diversité et la culture du vivre-ensemble.

Organisée sous l’égide du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, sous le thème: ''La richesse plurielle de la musique marocaine: un patrimoine culturel et spirituel à la confluence des civilisations, à promouvoir pour les générations futures'', cette manifestation a été rehaussée par la participation de 55 artistes, musiciens et chanteurs, appartenant à la chorale de feu Abdelkrim Rais sous la houlette du maître Mohamed Briouel, et à l'Orchestre andalou israélien d'Ashdod.

Accompagnés des artistes marocains et israéliens Abir El Abed, Emile Zrihane, Abderrahim Souiri, Shir Ifrah et Chaimaa Imran, la chorale marocaine et l'orchestre israélien ont interprété des partitions musicales qui ont constitué, de l’avis des organisateurs, "une épopée lyrique et une cohésion culturelle", à travers la prestation d’un florilège du patrimoine Melhoun, Gharnati et tétouanais, ainsi que des chants soufis puisant dans la richesse des répertoires judaïque et musulman.

A cette occasion, le secrétaire général du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Abdelilah Afifi, a indiqué, que cet événement artistique incarne la profondeur humaine commune entre les deux peuples, ainsi que la poursuite du sens de fraternité et d’appartenance des juifs marocains au Royaume qui continue de promouvoir les valeurs d'ouverture, de coexistence et d'amour, rappelant que les premiers liens de cet événement ont été tissés dès les premiers instants de la coexistence judéo-musulmane sur terre, sur un principe d’égalité garanti par les Rois du Maroc au fil du temps.

"Le Maroc continue sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI de jouer son rôle dans le maintien de la paix, la tolérance et l'intégration entre les différents pays", a-t-il dit, ajoutant que "ce métissage de l'identité marocaine riche de tous ses affluents arabe, islamique, amazigh, hassani, hébreu et africain, lui procure une rare beauté ".

Il a, dans ce sens, mis en exergue le rôle de l’art et de la culture dans la consolidation des valeurs nobles, estimant que les liens artistiques et culturels entre le Maroc et Israël connaîtront une nouvelle ère qui offrira des opportunités formidables pour le développement culturel entre les deux pays et la consolidation de la paix et de la coexistence entre les deux peuples.

Pour sa part, le chef adjoint du bureau de liaison israélien au Maroc, Eyal David, a affirmé que cette manifestation artistique se veut un "moment historique" qui célèbre, dans une atmosphère de joie et de musique, ce que les relations entre les deux pays ont connu depuis leur reprise en décembre 2020, mettant en relief le rôle de la culture et de la musique en tant que facteurs de convergence entre les deux peuples.

"Aujourd'hui, nous assurons au monde entier que l'amour et la musique sont le vrai chemin à emprunter, et non pas celui de la violence", a-t-il relevé dans une déclaration similaire.

De son côté, le directeur général de l'Orchestre andalou israélien d'Ashdod, Jacob Bensimon, s’est réjoui de la participation de son groupe à cet événement artistique qui réunit des artistes marocains et israéliens, dont des juifs d'origine marocaine, faisant savoir qu’il s’agit de la première manifestation du genre après la reprise des relations entre Israël et plusieurs pays arabes, y compris le Maroc.

L’Orchestre andalou israélien d'Ashdod a veillé à la préservation du contact culturel entre le Maroc et Israël, tout en assurant la participation des artistes des deux pays à des évènements artistiques annuels, dans le but de cimenter les liens de fraternité entre les Marocains, juifs et musulmans.

A son tour, la présidente fondatrice de l’AMMA a indiqué que cette manifestation constitue une consécration des valeurs de coexistence qui caractérisent, depuis longtemps, les relations judéo-musulmanes au Maroc.

A cet égard, un programme annuel d'événements artistiques similaires a été déjà élaboré par l'association, dans l'objectif de promouvoir les valeurs du vivre-ensemble et de les transmettre aux générations futures, a-t-elle annoncé.

L’AMMA s’emploie à la promotion de la diversité et de la richesse de la musique andalouse marocaine, ses composantes et ses dérivées. Cet engagement se manifeste via plusieurs initiatives destinées à préserver le patrimoine culturel, spirituel et civilisationnel du Maroc.

Elle s’est distinguée par l'organisation de manifestations musico-culturelles et la création de chorales, orchestres andalous et festivals, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

Créée en 1994, l’Orchestre andalou israélien d'Ashdod a pour but de préserver le patrimoine musical andalou ayant réuni les musulmans et les juifs à travers l'histoire.



Lu 1348 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira