Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quatre marocains primés à la 18ème édition du Prix Ibn Battouta de la littérature de voyage




Quatre écrivains et chercheurs marocains se sont illustrés à la 18ème édition du prix Ibn Battouta de la littérature de voyage, en remportant la moitié des prix en jeu. Dans la catégorie "Voyage contemporain: le nouveau Sinbad", l'écrivain et romancier marocain Ahmed El Madini a remporté le prix pour son livre "Un marocain en Palestine: nostalgie du voyage marocain", indique le Centre arabe pour la littérature géographique-Découverte des horizons. Le prix de la catégorie des "Etudes" a été glané, ex-aequo, par trois marocains, à savoir Zouhir Soukah (Manifestations de l'Orient dans la narration du voyage allemand), Ben Masoud Ayoub (L'interférence des genres dans la littérature du voyage) et Mohamed Hatimi (Le cognitif et le littéraire dans les voyages marocains). Dans la rubrique "Journal quotidien", l'Irakien Farouk Youssef s'est imposé pour son livre "Un poète arabe à New York: sur les pas de Frederico Garcia Lorca à Manhattan".
Le Syrien Amarji a décroché quant à lui le prix de la "Traduction" pour la traduction du livre "Toward the Cradle of the World: Letters from India) de Guido Gozzano. Pour ce qui est des "Textes de voyage affinés", le prix a été remporté ex-aequo par le chercheur égyptien Mohammed Fathi Al Aasar et le chercheur tunisien Mohamed Zahi. Selon le centre, la cérémonie de remise des prix aura lieu en février 2020 au Maroc, en marge du Salon international de l'édition et du livre (SIEL) de Casablanca.
Le jury de la 18ème édition du prix Ibn Battouta de la littérature de voyage se composait du critique syrien Khaldoun Ach-chamaa, de l'écrivain et traducteur marocain Abdenebi Dakir, du critique palestinien Abderrahmane Bsisou, du chercheur palestinien Ahmed Berkaoui, de l'écrivain syrien Moufid Najem et du critique de théâtre irakien Aouad Ali.
La première édition du Prix Ibn Batouta, parrainé par le poète émirati Mohamed Ahmed Souidi, a eu lieu au début de l'année 2003. Le Prix récompense chaque année les meilleures œuvres annotées et écrites en littérature de voyage, en harmonie avec les ambitions de la Maison qui consistent à faire renaitre l’intérêt arabe porté pour la littérature géographique.

Libé
Vendredi 27 Décembre 2019

Lu 1135 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif